Fortes inondations sur la côte et premières neiges sur le mont Hermon
Rechercher

Fortes inondations sur la côte et premières neiges sur le mont Hermon

Des dizaines de personnes extraites de leurs maisons, voitures dans des villes côtières ; la montagne du nord connaît ses premières chutes de neige hivernales

Des pompiers israéliens à la recherche  de possibles victimes dans un parking inondé à Ness Ziona, le 21 novembre 2020 (Crédit : Yossi Aloni/Flash90)
Des pompiers israéliens à la recherche de possibles victimes dans un parking inondé à Ness Ziona, le 21 novembre 2020 (Crédit : Yossi Aloni/Flash90)

Des dizaines de personnes ont été secourues ce week-end lorsque les pluies ont provoqué des inondations dans plusieurs régions d’Israël alors que le pays était frappé par une tempête.

La quantité de pluie tombée ce week-end dans certaines régions du pays (100 mm-150 mm) a dépassé la moyenne de tout le mois de novembre (50 mm-70 mm), a rapporté la Douzième chaîne.

Des gens ont été évacués de leurs maisons et de leurs véhicules après que des pluies diluviennes ont provoqué des inondations dans les villes de Tel-Aviv, Haïfa, Ness Ziona et d’autres régions de la côte méditerranéenne, selon des médias israéliens.

Aucun blessé n’a été signalé.

La police a fait savoir que le boulevard Rokah, la rue Herbert Samuel et la rue Allenby de Tel-Aviv étaient fermés en raison des inondations, et a conseillé aux automobilistes de trouver des itinéraires « alternatifs et sûrs ».

Des alertes inondation ont été émises pour la région du désert de Judée et de la mer Morte.

Inondation du boulevard Rokah à Tel Aviv, le 21 novembre 2020 (Crédit : police israélienne)

Omri Revach, un résident de Ness Ziona, a rapporté que ses deux enfants étaient chez ses parents lorsque leur maison a été inondée.

« Mes deux jeunes enfants étaient avec eux. Ma mère, âgée de 70 ans, a dû grimper sur une échelle avec les deux enfants. Mon père a été évacué dans un bateau, est-ce que cela a un sens ? Il a été traumatisé », a-t-il décrit au journal télévisé de la Douzième chaîne.

Un appartement endommagé par de fortes précipitations à Ness Ziona, le 21 novembre 2020 (Crédit : Yossi Aloni/Flash90)

M. Revach a expliqué que les inondations étaient un problème récurrent chaque année, mais que les autorités n’agissaient pas, notant que le pire des inondations s’était produit dans un quartier principalement peuplé de résidents âgés.

« Vingt-cinq maisons ont été endommagées à des degrés divers. Ces gens ne savent pas comment protester, alors ils vont dépenser des centaines de milliers de shekels pour les rénovations », a-t-il dénoncé.

Pendant ce temps, le mont Hermon, dans le nord du pays, a connu ses premières rafales de neige de la saison hivernale.

Vendredi, le temps pluvieux s’est accompagné de vents violents, un arbre s’étant effondré sur une voiture dans le centre de la ville de Petah Tikva. Aucun blessé n’a été signalé.

Certaines des inondations les plus graves de vendredi se sont produites dans le nord, à Wada Ara, où des images diffusées par la Douzième chaîne ont montré une rue remplie d’eau. Des rues ont également été inondées dans la ville druze de Daliyat al-Karmel.

La rue Herbert Samuel à Tel Aviv fermée en raison d’inondations, le 21 novembre 2020 (Crédit : police israélienne)

Au sud, des sections de la route 90 ont été fermées dans les deux sens en raison des inondations. La police a ordonné aux automobilistes de prendre d’autres itinéraires.

L’hiver dernier, les averses dans le nord d’Israël ont battu un record de 51 ans en l’espace de deux semaines. Les pluies généreuses du nord ont fait monter le niveau de la mer de Galilée de 19,5 centimètres et ont mis fin à une sécheresse de cinq ans qui sévissait dans la région.

Les inondations ont coûté la vie à sept personnes en Israël.

Le ministère de l’Agriculture a annoncé en août qu’il investirait 146 millions de shekels pour améliorer les systèmes d’évacuation des eaux dans tout le pays, bien que l’on ne sache pas exactement quelle somme a été dépensée avant l’hiver.

Les scientifiques avertissent que le dérèglement climatique entraînera une diminution des pluies en Israël, mais des précipitations plus extrêmes provoquant des inondations.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...