France : Des activistes pro-BDS sur la scène des demi-finales de l’Eurovision
Rechercher

France : Des activistes pro-BDS sur la scène des demi-finales de l’Eurovision

L'incident au cours des demi-finales est survenu alors que la gagnante israélienne de l'édition 2018, Netta Barzilai, était sur scène. Les militants du BDS ont été expulsés

Des activistes anti-israéliens ont brièvement interrompu les demi-finales du concours de l’Eurovision diffusées dans la soirée de samedi alors que la chanteuse israélienne Netta Barzilai se tenait sur scène dans l’émission « Destination Eurovision » présentée par le chanteur canadien Garou sur France 2.

Des images du concert montrent quatre manifestants se précipiter vers la scène, avec une personne au moins tenant une pancarte disant « Non à l’Eurovision 2019 en Israël ! » avant d’être escortés vers la sortie.

L’incident a eu lieu alors que l’animateur présentait les demi-finalistes qui pourraient représenter la France lors du concours qui devrait se dérouler à Tel Aviv, au mois de mai, tandis que Barzilai se tenait à ses côtés.

Barzilai, dont la victoire a donné à Israël le droit d’accueillir l’Eurovision, a chanté son tube « Toy », récompensé l’année dernière.

« Cinq personnes – venues pour répandre l’obscurité et ne pas parler de musique ou d’amour – ne gâcheront pas pour moi une nuit comme celle-là », aurait dit Barzilai, selon la Treizième chaîne israélienne.

Les manifestants appartenaient à une branche locale du mouvement BDS (Boycott, Divestment and Sanctions), selon le site d’information français 20 Minutes. Les organisateurs ont fait savoir qu’ils avaient été expulsés de la salle et qu’une plainte ne sera probablement pas déposée, selon le site.

« En direct sur France 2, des militant·e·s BDS perturbent l’émission Destination Eurovision pour protester contre la tenue de l’Eurovision 2019 en Israël. Pas de service public au service de l’apartheid ! », lit-on sur le compte Twitter du BDS France.

Dans un communiqué, France 2, qui a diffusé le concert et parraine la participation de la France dans le concours, a défendu sa décision de prendre part à l’Eurovision en Israël, soulignant que « la musique n’a pas de frontières ».

Le concours devrait attirer des dizaines de milliers de personnes et une importante couverture médiatique vers Israël.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...