France/Gilet jaune: Les protestations comportent souvent des propos antisémites
Rechercher

France/Gilet jaune: Les protestations comportent souvent des propos antisémites

Des manifestants en gilet jaune brandissent des pancartes "Macron, pute des Juifs". Un dirigeant juif local affirme que des messages de haine sont présents "depuis le début"

Des manifestants se rassemblent autour d'une voiture en feu lors d'une manifestation des Gilets jaunes contre la hausse du prix du pétrole et du coût de la vie, le 1er décembre 2018 à Paris. (Geoffroy VAN DER HASSELT / AFP)
Des manifestants se rassemblent autour d'une voiture en feu lors d'une manifestation des Gilets jaunes contre la hausse du prix du pétrole et du coût de la vie, le 1er décembre 2018 à Paris. (Geoffroy VAN DER HASSELT / AFP)

JTA – Les manifestations en France contre les taxes donnent lieu à une rhétorique antisémite, a déclaré mercredi une importante organisation de surveillance.

Le chef du Bureau national de vigilance contre l’antisémitisme (BNVCA), Sammy Ghozlan, a déclaré que « le mouvement des gilets jaunes a une base antisémite qui reprend les théories du complot contre les juifs et le pouvoir ».

Lancé le mois dernier pour protester contre un projet d’augmentation des taxes sur les carburants, le mouvement s’est transformé en une campagne anti-gouvernementale avec de violentes émeutes qui ont plusieurs fois paralysé la capitale française.

Certains manifestants ont été filmés portant des pancartes et scandant des slogans décrivant le président français Emmanuel Macron comme une « pute des Juifs » et leur « marionnette ».

Ce genre de propos « était présent dès le tout début des manifestations et persiste », a expliqué M. Ghozlan, tout en ajoutant que cela se retrouvait « en marge » de ces manifestations.

La France a connu une augmentation de 69 % des incidents antisémites en 2018 par rapport à l’année précédente.

Le rabbin Yechiel Eckstein, président de l’International Fellowship of Christians and Jews, a déclaré que ces développements entraîneront probablement une augmentation de l’émigration des juifs français en Israël, ou alyah, ce que son organisation encourage en France et dans d’autres pays.

Au cours des 10 premiers mois de 2018, plus de 2 300 Juifs français ont fait leur alyah, alors que le nombre de ceux qui se renseignent sur l’alyah auprès de cette fondation a augmenté de 30 % ces dernières semaines, a déclaré celle-ci dans un communiqué.

La fondation a déclaré qu’elle est en train de renforcer ses activités en France.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...