Gilets jaunes : Le Keren LaYedidout inquiet pour les Juifs de France
Rechercher

Gilets jaunes : Le Keren LaYedidout inquiet pour les Juifs de France

Suite à la multiplication des paroles antisémites lors des protestations des gilets jaunes, le fonds d'aide à l'alyah de Yehiel Eckstein apporte son soutien financier

Les rabbins Yechiel Eckstein, à gauche, et Moshe Sebbag à la Grande Synagogue de Paris, le 27 juin 2016 (Crédit : Cnaan Liphshiz / JTA)
Les rabbins Yechiel Eckstein, à gauche, et Moshe Sebbag à la Grande Synagogue de Paris, le 27 juin 2016 (Crédit : Cnaan Liphshiz / JTA)

Suite « au pic d’antisémitisme » perçu durant les protestations des Gilets jaunes, l’association Keren LeYedidoutInternational Fellowship of Christians and Jews se dit mobilisée « pour aider les Français juifs à faire leur alyah » et « offre une assistance spéciale » à ceux qui s’envoleront vers Israël avec leur soutien.

Cette association dirigée par le rabbin américain Yehiel Eckstein récolte plus de 150 millions de dollars par an, principalement auprès de donateurs chrétiens américains pour aider les Juifs du monde entier à réaliser leur alyah, ou pour renforcer les communautés de la diaspora. Deux domaines principalement investis par l’Agence juive, ce qui a pu occasionner quelques frictions.

Depuis 2014, elle a dirigé son exercice vers la population juive française et a assisté depuis plus de 1 200 juifs de France à faire leur alyah en leur accordant une aide financière.

Le Keren LaYedidout explique que son antenne française a reçu de nombreux coups de telephone durant les protestations des « Gilets jaunes ».

Un policier anti-émeutes sur l’avenue des Champs Elysées, près de l’Arc de Triomphe, lors d’une mobilisation des « Gilets Jaunes » contre la hausse du coût de la vie à Paris, le 24 novembre 2018 (Crédit : AP Photo/Michel Euler)

« J’espère que les dirigeants européens réussiront à éradiquer l’antisémitisme, mais d’ici là, il est important que nous prenions des mesures pour sécuriser les synagogues et les écoles juives et intensifier nos efforts pour aider l’alyah de ceux qui cherchent à s’installer en Israël, » affirme Eckstein dans un communiqué récent.

Uriel Saada, responsable du bureau du Keren LaYedidout en France, a déclaré avoir déjà reçu des dizaines de demandes de familles juives intéressées par un déménagement en Israël.

« Vendredi dernier, j’ai reçu une dizaine d’appels, ce qui est très rare car personne n’appelle les vendredis », a fait remarquer Saada.

Hervé Ryssen, déjà jugé coupable d’incitation à la haine, était présent le 17 novembre aux manifestations des gilets jaunes (Crédit : capture d’écran YouTube)

L’association s’est émue de la présence d’une pancarte clamant du haut d’un panneau autoroutier « Macron, p..e à juifs » et de plusieurs vidéos complotistes et antisémites qui ont beaucoup circuler sur les réseaux sociaux des « gilets jaunes ».

Le députe des Français de l’étranger Meyer Habib a également était ciblé dans une longue vidéo dont le thème est « pourquoi les sionistes en veulent-ils aux gilets jaunes ».

Sur le pavé et en dehors des réseaux sociaux, plusieurs figures de l’extrême-droite et de la sphère négationniste-antisémite ont également apporté leur soutien aux « Gilets jaunes ».

Eckstein était un grand donateur de l’Agence juive pour Israël, l’organe gouvernemental chargé de l’immigration, jusqu’en 2014, où il a coupé les liens pour créer son propre groupe, signe du début d’une querelle. Il a également pris part à la création de Nefesh B’Nefesh, un autre grand groupe d’aide à l’alyah, mais a coupé court à leurs relations au début des années 2000. Keren Layedidout propose des bourses de 1 000 dollars ou
6 mois de loyer par adulte.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...