Frappes israéliennes après deux tirs de roquettes de Gaza
Rechercher

Frappes israéliennes après deux tirs de roquettes de Gaza

Les deux missiles ont été interceptés par le Dôme de fer ; trois Israéliens ont été blessés en se ruant vers des abris antiaériens ; ces tirs surviennent dans des tensions accrues

Le système antimissile du Dôme de fer tire un missile d'interception alors que des roquettes tirées de la bande de Gaza vers Israël, depuis la ville d'Ashdod, dans le sud d'Israël, le 16 mai 2021 (Crédit: Avi Roccah / Flash90)
Le système antimissile du Dôme de fer tire un missile d'interception alors que des roquettes tirées de la bande de Gaza vers Israël, depuis la ville d'Ashdod, dans le sud d'Israël, le 16 mai 2021 (Crédit: Avi Roccah / Flash90)

Des Palestiniens de la bande de Gaza ont tiré une roquette vers Israël aux premières heures de lundi, la deuxième en l’espace de quelques heures. Les deux missiles ont été interceptés par le système de défense antiaérien du Dôme de fer, ont noté les militaires.

La deuxième roquette a été lancée alors que l’armée israélienne, en riposte au premier tir, frappait des cibles du Hamas responsable de facto de l’enclave côtière.

L’armée a frappé quatre structures du groupe terroriste palestinien du Hamas utilisées pour des entraînements militaires, en plus d’un atelier de fabrication d’armement et de l’entrée d’un tunnel terroriste souterrain.

Elle a indiqué que les frappes étaient venues en représailles au tir de roquette survenu dimanche soir. C’est la troisième nuit consécutive où des missiles sont lancés en direction du sud d’Israël.

Suite à la seconde roquette, l’armée de l’air a bombardé plusieurs autres cibles du Hamas, dont une machine lourde qui tentait d’abattre l’avion, a précisé Tsahal.

Dimanche matin, les sirènes d’alerte à la roquette ont résonné dans toutes les communautés frontalières de la bande de Gaza ainsi qu’à Sdérot, envoyant des milliers de personnes dans les abris anti-aériens. Trois Israéliens ont été légèrement blessés en chutant alors qu’ils se ruaient vers les abris, selon les médecins.

La roquette a été interceptée par le système de défense anti-missile du Dôme de fer, a annoncé Tsahal.

Comme lors des deux nuits précédentes, aucun groupe palestinien n’a revendiqué les tirs de roquettes. L’État juif, qui considère le Hamas comme responsable de tous les tirs de roquettes émanant de Gaza, avait procédé à des frappes militaires contre le Hamas, vendredi et samedi.

Un porte-parole du conseil régional Shaar Hanegev a indiqué que les missiles n’avaient entraîné ni blessé, ni dégât matériel.

Deux autres Israéliens ont été pris en charge pour des crises d’angoisse aiguës, selon les services de secours du Magen David Adom.

Dans un autre incident qui ne serait pas lié, dans le nord d’Israël, un individu s’est approché de la frontière qui sépare, au nord, l’État Juif du Liban, à proximité de Metula.

Les troupes israéliennes se sont précipitées sur les lieux et le suspect est reparti dans le territoire libanais immédiatement à leur arrivée, a fait savoir Tsahal. Il avait été demandé aux habitants de Metula d’éviter le secteur, les soldats contrôlant la frontière et lançant des fusées éclairantes.

Les tirs de roquette de dimanche sont la quatrième attaque de ce type dans le sud d’Israël depuis l’affrontement, au mois de mai, qui a opposé Israël aux groupes terroristes palestiniens dirigés par le Hamas. Les tensions entre Israël et le Hamas se sont accrues, ces dernières semaines.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...