Gabbay accepte d’indemniser Broshi qu’il avait traité de délinquant sexuel
Rechercher

Gabbay accepte d’indemniser Broshi qu’il avait traité de délinquant sexuel

Le chef du parti travailliste a décidé de retirer ce qu'il avait dit, de s'excuser et de lui verser 40 000 shekels

Avi Gabbay, chef du parti travailliste, lors d'une conférence du groupe
 'Besheva', a Jérusalem, le 12 février, 2019. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Avi Gabbay, chef du parti travailliste, lors d'une conférence du groupe 'Besheva', a Jérusalem, le 12 février, 2019. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Le président du parti Travailliste Avi Gabbay a conclu un accord avec l’ancien député Eitan Broshi qu’il avait traité de délinquant sexuel.

Broshi a poursuivi en justice Gabbay pour sa remarque, mais il a accepté d’abandonner sa plainte après que Gabbay a décidé de retirer ce qu’il avait dit, de s’excuser et de lui verser 40 000 shekels (9 800 euros).

Broshi a été accusé à deux reprises de comportement sexuel déplacé en 2008, y compris un incident impliquant une autre élue Ayelet Nahmias-Verbin.

Gabbay avait temporairement suspendu Broshi, déclarant que la Knesset n’était « pas un endroit pour les délinquants sexuels », et il avait refusé de retirer se remarque même après que Broshi s’était excusé auprès de Nahmias-Verbin.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...