Gantz dénonce « l’exploitation politique » à l’origine des nouvelles élections
Rechercher

Gantz dénonce « l’exploitation politique » à l’origine des nouvelles élections

"Chacun voit de ses propres yeux que ceux au pouvoir ne se soucient pas de leur bien-être," a clamé le n°1 de Kakhol lavan sur Facebook au lendemain de la dissolution du Parlement

Le chef du parti Kakhol lavan Benny Gantz durant un meeting de campagne àTel Aviv, le 7 avril 2019. (Crédit : AP Photo/Sebastian Scheiner)
Le chef du parti Kakhol lavan Benny Gantz durant un meeting de campagne àTel Aviv, le 7 avril 2019. (Crédit : AP Photo/Sebastian Scheiner)

Lançant la campagne électorale de son parti jeudi, le leader de l’opposition Benny Gantz a critiqué le « cynisme » et « l’exploitation politique » qui ont conduit à la dissolution de la Knesset et à un second scrutin en un an.

« Chacun voit de ses propres yeux que ceux au pouvoir ne se soucient pas de leur bien-être », a-t-il écrit dans une publication Facebook au lendemain du vote à 74 voix contre 45 de la dissolution du Parlement israélien.

« Tout le pays s’est réveillé ce matin épuisé, déçu et incapable de croire qu’en raison de l’incompétence et la faiblesse d’un seul homme, nous nous dirigeons vers de nouvelles élections », a-t-il ajouté.

« Il y a plusieurs mois, je me suis engagé à servir mon pays, et aujourd’hui, à cause du cynisme et de l’exploitation politiques des Israéliens… nous retournons aux urnes », a regretté Benny Gantz.

La dissolution de la Knesset est survenue à peine un mois après son intronisation et va donner lieu à une seconde élection dans la même année — une première dans l’histoire d’Israël.

Ce nouveau scrutin donne à l’opposition une autre chance de remplacer le Premier ministre au pouvoir depuis longtemps.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...