GB: condamnation de Tamimi, « emblématique » de l’impact du conflit sur les jeunes
Rechercher

GB: condamnation de Tamimi, « emblématique » de l’impact du conflit sur les jeunes

La jeune Palestinienne de 17 ans, qui a frappé des soldats israéliens, a accepté un accord de "plaider coupable" et purgera 8 mois de prison

Alistair Burt, ministre d’Etat britannique, ministre du Moyen Orient et de l'Afrique, à Jérusalem, en janvier 2012 (Crédit : Miriam Alster/Flash90)
Alistair Burt, ministre d’Etat britannique, ministre du Moyen Orient et de l'Afrique, à Jérusalem, en janvier 2012 (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

Le gouvernement britannique a qualifié vendredi la condamnation d’une adolescente palestinienne qui avait frappé des soldats israéliens en Cisjordanie d' »emblématique » de l’impact du conflit israélo-palestinien sur les jeunes.

Ahed Tamimi, aujourd’hui âgée de 17 ans, a accepté mercredi un accord de « plaider coupable » au terme duquel elle a été condamnée à huit mois de prison.

On la voyait dans une vidéo devenue virale, tournée le 15 décembre, donner des coups de pieds et de poings à deux soldats israéliens devant la maison familiale à Nabi Saleh, en Cisjordanie.

Sa condamnation « est emblématique de la façon dont le conflit non résolu pèse sur les vies d’une nouvelle génération », a déclaré le ministre britannique pour le Moyen-Orient, Alistair Burt, dans un communiqué.

Il a ajouté que Londres restait préoccupé par l’emprisonnement d’enfants palestiniens par Israël, affirmant que ce pays devait « faire beaucoup plus pour protéger les personnes vulnérables sous sa responsabilité ».

« Nous continuerons d’appeler Israël à améliorer ses pratiques conformément au droit et aux obligations internationales », a-t-il dit.

La peine de Tamimi dans l’accord comprend le temps déjà passé en détention et une amende de 5 000 shekels (1 166 euros), ce qui signifie qu’elle doit être libérée cet été.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...