Shira Haas raconte sa joie quand Streisand lui a proposé de jouer Golda Meir
Rechercher

Shira Haas raconte sa joie quand Streisand lui a proposé de jouer Golda Meir

L'actrice israélienne primée incarnera la seule femme Premier ministre d'Israël dans la prochaine série télévisée "Lioness", produite par la star hollywoodienne

L'actrice israélienne Shira Haas reçoit le prix de la meilleure actrice de soutien lors des Ophir Awards 2018, parfois appelés les Oscars israéliens, dans la ville d'Ashdod, dans le sud d'Israël, le 6 septembre 2018. (Crédit: Flash90)
L'actrice israélienne Shira Haas reçoit le prix de la meilleure actrice de soutien lors des Ophir Awards 2018, parfois appelés les Oscars israéliens, dans la ville d'Ashdod, dans le sud d'Israël, le 6 septembre 2018. (Crédit: Flash90)

Cet appel téléphonique de Barbra Streisand a été « l’un des appels les plus excitants de tous les temps, si ce n’est le plus excitant », s’est souvenue l’actrice Shira Haas, nouvelle célébrité internationale d’Israël, dans une interview ce week-end.

Haas, 26 ans, connue dans le monde entier pour son rôle principal dans la série Netflix « Unorthodox », incarnera la seule femme Premier ministre d’Israël, Golda Meir, dans une série télévisée produite par Barbra Streisand.

« Lioness », produite par MGM/UA Television, est basée sur le livre du même nom de Francine Klagsbrun. Il s’agit de la première incursion de Mme Streisand dans le domaine du scénario télévisé.

Haas était à Hollywood fin février pour les Golden Globes, qui ont eu lieu le 28 février, avec environ deux mois de retard et principalement en ligne en raison des restrictions de la pandémie.

À Los Angeles, Haas, qui était en lice pour le prix de la « Meilleure interprétation dans une mini-série ou un téléfilm » pour son interprétation d’Esther Shapiro dans « Unorthodox », a été approchée par plusieurs producteurs d’Hollywood pour d’autres rôles.

L’un de ces producteurs : Streisand, 79 ans, une icône d’Hollywood.

Le président Shimon Peres avec Barbra Streisand lors de la fête du 90e anniversaire de Peres, le 19 juin 2013. (Crédit : KobiGideon/GPO/Flash90)

Dans une interview publiée par la Douzième chaine ce week-end, Mme Haas a déclaré avoir choisi le projet « Lioness » de Streisand plutôt que la concurrence.

Elle se souvient de l’amabilité de Streisand lorsqu’elle l’a rappelée plus tard de Tel Aviv pour lui faire part de son choix.

« C’était merveilleusement amical », a-t-elle déclaré. « [Streisand] a demandé, ‘Où es-tu ?’ J’ai répondu : ‘Je suis ici, à Tel Aviv.' »

Interrogée sur l’ancienne femme d’État d’Israël, Haas a fait remarquer que « Golda n’a pas toujours eu 70 ans. Elle était une jeune femme avec des rêves, comme nous tous ».

Selon un article publié en mars par Deadline, « Lioness » suivra l’histoire de Meir depuis « sa naissance à Kiev jusqu’à son éducation américaine à Milwaukee, son rôle dans la création d’Israël et son ascension pour devenir la première et seule femme Premier ministre de la nouvelle nation ».

Golda Meir, Premier ministre d’Israël, à Milwaukee, Wisconsin, vers 1915. (Crédit : AP)

« L’une des choses qui nous frustrent est qu’il y a tellement de femmes incroyables dans l’histoire et dont le parcours n’a pas été raconté », a déclaré la coproductrice Denise Di Novi à Deadline en 2018 après avoir acquis les droits du livre Lioness de Francine Klagsbrun

« Golda Meir est l’une des plus grandes et des plus éminentes figures de l’histoire mondiale et toute sa vie d’épouse, de mère, d’enseignante et de pionnière d’un pays dans l’une des zones les plus compliquées du monde devrait être racontée. »

L’auteure du livre « Lioness », Francine Klagsbrun, travaille et écrit sur les questions féministes juives depuis des décennies et est connue comme la première femme à avoir porté une Torah au Mur occidental à Jérusalem avec le groupe militant « Women of the Wall ».

Le spectacle sera écrit par le scénariste de « Handmaid’s Tale », Eric Tuchman, et réalisé par Mimi Leder, une cinéaste juive connue pour son travail sur des séries telles que « ER » et « The Leftovers ». Leder a également réalisé « On the Basis of Sex », biopic de 2018 sur la défunte juge de la Cour suprême Ruth Bader Ginsburg.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...