Israël en guerre - Jour 283

Rechercher

Hagari : « Le Hamas est une idéologie, on n’élimine pas une idéologie »

"Si on ne prévoit pas une alternative, au bout du compte, on aura le Hamas" au pouvoir à Gaza, a mis en garde l'amiral

Le porte-parole de l'armée israélienne, le contre-amiral Daniel Hagari, s'exprimant le 13 avril 2024. (Crédit : Capture d'écran Youtube)
Le porte-parole de l'armée israélienne, le contre-amiral Daniel Hagari, s'exprimant le 13 avril 2024. (Crédit : Capture d'écran Youtube)

Le porte-parole de l’armée israélienne a qualifié mercredi de « poudre aux yeux » l’idée qu’on puisse « faire disparaître » le Hamas, contre lequel Israël se bat à Gaza, s’attirant un rappel à l’ordre quasi-immédiat du gouvernement.

« Le Hamas est une idéologie, on n’élimine pas une idéologie. Dire qu’on va faire disparaître le Hamas, c’est jeter de la poudre aux yeux du public », a déclaré le contre-amiral Daniel Hagari dans un entretien à la chaîne de télévision israélienne 13.

Alors que le gouvernement israélien apparaît divisé depuis des semaines sur la question de ce qu’il doit avenir de la bande de Gaza une fois la guerre achevée, l’amiral Hagari a ajouté : « Si on ne prévoit pas une alternative, au bout du compte, on aura le Hamas » au pouvoir à Gaza.

« La destruction des capacités gouvernementales et militaires du Hamas est l’un des buts de guerre définis par le cabinet de sécurité, présidé par le Premier ministre Benjamin Netanyahu », a rapidement réagi le bureau de M. Netanyahu dans un communiqué laconique.

« Tsahal y est bien évidemment tenue », ajoute le texte.

L’armée a ensuite publié un communiqué selon lequel son porte-parole avait « dans ses propos […] parlé de la destruction du Hamas comme idéologie et idée », ajoutant que ses dires étaient « clairs et explicites », et que « toute autre affirmation reviendrait à sortir les choses de leur contexte ».

Un haut responsable du groupe terroriste palestinien du Hamas a qualifié les propos du porte-parole de Tsahal, « de reconnaissance par [Israël] qu’il a déjà perdu [la guerre] ».

Appelant cette déclaration de Hagari un « aveu honnête », Ghazi Hamad, membre de l’aile politique du Hamas, a déclaré dans une interview accordée à Al Jazeera qu’après neuf mois de guerre, il était désormais clair que le Hamas ne pouvait pas être éliminé, même si Israël utilisait cent fois plus de munitions.

« Cela va changer le cours de l’histoire et convaincre la communauté internationale que le mouvement du Hamas est voué à rester sur la scène politique et à faire partie intégrante du tissu social et du tissu de la résistance », a estimé Hamad, qui a fui la bande de Gaza peu de temps avant le 7 octobre.

Hamad a jugé que les propos de Hagari reflétaient la discorde au sein du gouvernement israélien et que les Israéliens appelaient le Premier ministre Benjamin Netanyahu à arrêter la guerre.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.