Israël en guerre - Jour 253

Rechercher

Hanoukka : Trump salue un pasteur qui prêche que les Juifs iront en enfer

Robert Jeffress, qui est pro-Israël, a été invité à la signature d'un décret présidentiel de lutte contre l'antisémitisme

Le président Donald Trump est accueilli par le pasteur Robert Jeffress lors du Celebrate Freedom Rally au John F. Kennedy Center à Washington, le 1 juillet 2017. (Olivier Douliery /Pool/ Getty Images via JTA)
Le président Donald Trump est accueilli par le pasteur Robert Jeffress lors du Celebrate Freedom Rally au John F. Kennedy Center à Washington, le 1 juillet 2017. (Olivier Douliery /Pool/ Getty Images via JTA)

WASHINGTON (JTA) — Robert Jeffress, un pasteur américain qui déclaré que les Juifs et d’autres non Chrétiens étaient voués à l’enfer, a été invité à la fête de Hanoukka du président américain Donald Trump.

Jeffress, qui est pro-Israël, a été invité à la signature d’un décret présidentiel mercredi qui bloquerait les financements à des établissements d’enseignement qui laissent l’antisémitisme se répandre sur leur campus, y compris certaines formes d’activisme anti-Israël. Les fêtes de Hanoukka à la Maison Blanche avaient lieu le même jour.

“Robert Jeffress, je vous vois là-bas », a déclaré Trump. « Vous êtes un responsable religieux superbe et un homme génial. Pasteur, merci vraiment d’être ici. C’est super ».

Depuis des années, Jeffress prêche que les non Chrétiens (dont les Mormons, selon sa théologie) sont peut-être des gens biens, mais que rien d’autre que la reconnaissance de Jésus comme Dieu ne sauve d’une éternité en enfer.

« Non seulement des religions comme les Mormons, l’islam, le judaïsme, l’hindouisme, non seulement elles détournent les gens du vrai dieu, mais en plus elles conduisent des gens vers une éternité de séparation de Dieu en enfer », a-t-il affirmé en 2009.

Le sénateur de l’Utah Mitt Romney avait critiqué l’administration Trump l’année dernière pour avoir invité Jeffress à s’exprimer à l’ouverture de l’ambassade américaine à Jérusalem.

Pour sa défense, Jeffress avait dit à l’époque que ces opinions étaient courantes parmi des chrétiens évangéliques.

Sur cette photo du lundi 14 mai 2018, le pasteur américain Robert Jeffress serre la main du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu après le discours prononcé par Jeffress lors de la cérémonie d’ouverture de la nouvelle ambassade américaine à Jérusalem. (AP Photo/Sebastian Scheiner)

Lors de la fête, Jeffress a pris une photo avec Alan Dershowitz, un militant pro-Israël et célèbre avocat. Trump envisage d’engager Dershowitz dans son équipe de défense dans la procédure d’impeachment qui le vise.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.