Rechercher

Hanoukka : Une balle de fronde grecque vieille de 2 200 ans découverte à Yavne

Portant l'inscription "Victoire pour Héraclès et Hauron", cette arme pourrait avoir été un outil de guerre psychologique contre les soldats hasmonéens pendant la révolte

Les noms des dieux Héraclès et Hauron sur le revers d'une balle de fronde trouvée à Yavne. (Crédit : Dafna Gazit/Autorité israélienne des Antiquités)
Les noms des dieux Héraclès et Hauron sur le revers d'une balle de fronde trouvée à Yavne. (Crédit : Dafna Gazit/Autorité israélienne des Antiquités)

Il y a quelque 2 200 ans, un soldat grec s’est dressé dans ce qui est aujourd’hui la ville israélienne de Yavne, a dirigé sa fronde vers les troupes juives hasmonéennes et leur a lancé un projectile au cours de batailles qui feront plus tard partie de l’histoire de Hanoukka.

C’est du moins l’une des théories avancées à la suite de la découverte à Yavne d’une balle de fronde en plomb portant une inscription grecque indiquant « Victoire pour Héraclès et Hauron » – une possible tentative de guerre psychologique contre les ennemis.

L’Autorité israélienne des Antiquités (IAA), qui a révélé la découverte, a déclaré au Times of Israel que la balle de fronde avait été découverte il y a environ un an et qu’elle était étudiée depuis. L’annonce a été faite mercredi, dix jours avant la fête de Hanoukka.

L’IAA a déclaré dans un communiqué que la balle de fronde découverte sur le principal site archéologique de Yavne mesure 4,4 centimètres de long et aurait environ 2 200 ans. Son âge la situe à peu près à l’époque des batailles entre l’armée séleucide et les Hasmonéens, qui cherchaient à empêcher l’hellénisation des Juifs.

Les chercheurs ont toutefois reconnu que l’on ne sait pas dans quel contexte la fronde a été utilisée, et qu’il n’y a pas de preuve concluante qu’elle ait réellement appartenu à un soldat grec.

« Il semble que nous ne pourrons pas savoir avec certitude si la balle de fronde appartenait à un soldat grec, mais il n’est pas impossible qu’elle soit liée à la guerre entre les Grecs et les Hasmonéens », ont déclaré Pablo Betzer et le Dr. Daniel Varga, qui ont dirigé les fouilles pour le compte de l’IAA, dans le communiqué.

Le mot « Victoire » sur une balle de fronde découverte à Yavne. (Crédit : Dafna Gazit/Autorité israélienne des Antiquités)

« Les minuscules balles de fronde en plomb, annonçant la victoire imminente des dieux du païen Yavne, sont la preuve tangible d’une bataille féroce qui s’est déroulée à Yavne à cette époque », ont-ils ajouté.

Selon la professeure Yulia Ustinova de l’université Ben Gurion, qui a déchiffré l’inscription, « le couple de dieux Hauron et Héraclès était considéré comme les patrons divins de Yavne pendant la période hellénistique ». « L’inscription sur une balle de fronde est la première preuve archéologique des deux gardiens de Yavne, découverte à l’intérieur même de Yavne. Jusqu’à aujourd’hui, le couple n’était connu que par une inscription sur l’île grecque de Délos. »

Selon Pr. Ustinova, l’inscription n’était pas un simple appel à l’aide des divinités, mais « une menace dirigée vers les adversaires ».

« Les balles de fronde en plomb sont connues dans le monde antique, à partir du Ve siècle avant notre ère, mais peu de balles de fronde individuelles comportant des inscriptions ont été trouvées en Israël », a-t-elle ajouté. « Les inscriptions transmettent un message d’unification des guerriers dans le but d’élever leur esprit, d’effrayer l’ennemi, ou un appel destiné à dynamiser magiquement la balle de fronde elle-même. Ces inscriptions faisaient partie d’une guerre psychologique, dont le but principal était de terroriser l’adversaire, et en plus, d’unir les guerriers et d’élever leur esprit. »

Le site archéologique de Yavne, avec la ville en arrière-plan, sur une photo non-datée, publiée le 8 décembre 2022. (Crédit : Assaf Peretz/Autorité israélienne des Antiquités)

« On ne peut qu’imaginer ce que ce guerrier qui tenait la balle de fronde il y a 2 200 ans a pensé et ressenti, alors qu’il s’accrochait à l’espoir d’un salut divin », a déclaré le directeur de l’IAA, Eli Escusido.

L’IAA a déclaré que les fouilles à Yavne sont menées dans le cadre d’une initiative de l’Autorité foncière israélienne visant à étendre la ville, en coopération avec la municipalité.

L’IAA a indiqué que la découverte et son histoire seront présentées au public mardi prochain lors d’un événement gratuit intitulé « Yavne et ses secrets » qui se tiendra à la maison de la Culture de la ville.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.