Heurts entre l’armée et Palestiniens lors d’une arrestation en Cisjordanie
Rechercher

Heurts entre l’armée et Palestiniens lors d’une arrestation en Cisjordanie

Les soldats auraient blessé par balles 7 personnes, après que des habitants du camp de réfugiés de Deheishe aient jeté des pierres et des bombes artisanales

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Soldats israéliens pendant une opération d'arrestation dans le camp de réfugiés de Deheishe, près de Bethléem, en Cisjordanie, le 8 décembre 2015. Illustration. (Crédit : Shohat Nati/Flash90)
Soldats israéliens pendant une opération d'arrestation dans le camp de réfugiés de Deheishe, près de Bethléem, en Cisjordanie, le 8 décembre 2015. Illustration. (Crédit : Shohat Nati/Flash90)

L’armée israélienne a fait face aux habitants du camp de réfugiés de Deheishe près de Bethléem lors d’un raid d’arrestation, a dit l’armée mardi matin.

Sept Palestiniens ont été blessés dans le raid, selon les médias palestiniens. L’armée israélienne n’a pas confirmé qu’il y avait des blessés parmi les Palestiniens. Aucun soldat n’a été blessé dans l’affrontement, a precisé Tsahal.

Les soldats s’étaient rendus dans le camp de réfugiés pour arrêter Nidal Abu Aker, membre de l’organisation terroriste Front Populaire pour la Libération de la Palestine. L’armée n’a pas précisé pour quel motif Abu Aker a été arrêté dans la nuit de lundi à mardi.

Après que les soldats aient arrêté Abu Aker à son domicile peu après minuit et s’apprêtaient à quitter le camp de réfugiés, des résidents locaux ont attaqué les véhicules militaires, selon l’armée.

« Des centaines de Palestiniens ont jeté des pierres et des engins explosifs sur les troupes », a déclaré un porte-parole de Tsahal. « Afin d’éviter une nouvelle escalade, les soldats ont riposté avec des carabines Ruger vers les principaux instigateurs, et a ainsi dispersé les heurts. »

Les Ruger de calibre 0,22 sont utilisés par l’armée israélienne et la police israélienne pour disperser des émeutes, étant donné que les balles relativement petites sont généralement moins meurtrières que d’autres types de munitions, bien qu’il y ait eu des cas de décès lorsque des tirs ont frappé des cibles dans la partie supérieure du corps.

Abu Aker, qui travaille également comme journaliste, a été libéré de prison en décembre 2015 après avoir été près d’un an et demi en détention administrative sans inculpation officielle. L’homme de 49 ans a passé environ 15 ans dans les prisons israéliennes, selon le FPLP.

Ailleurs en Cisjordanie, les soldats israéliens ont arrêté 12 autres Palestiniens, deux d’entre eux pour des jets de pierre et pour avoir pris part à des manifestations violentes, a ajouté l’armée.

La majorité d’entre eux ont été arrêtés dans le centre de la Cisjordanie. Quatre à Sawahera, deux à Beit Fajjar et un à Sair, au nord d’Hébron.

Les suspects ont été remis au service de sécurité du Shin Bet pour interrogatoire, a dit l’armée.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...