« Hitler avait raison sur une chose » : le discours choc d’une élue républicaine
Rechercher

« Hitler avait raison sur une chose » : le discours choc d’une élue républicaine

Mary Miller, récemment élue représentante de l'Illinois, a cité Mein Kampf lors d'un rassemblement pro-Trump ; l'ADL exige des excuses

Jacob Magid est le correspondant pour les questions liées aux implantations pour le Times of Israël

La représentante Mary Miller s'exprime lors d'un rassemblement pro-Trump contre la certification des résultats des élections à Washington DC, le 5 janvier 2020. (Capture d'écran/Twitter)
La représentante Mary Miller s'exprime lors d'un rassemblement pro-Trump contre la certification des résultats des élections à Washington DC, le 5 janvier 2020. (Capture d'écran/Twitter)

Une membre du Congrès républicain nouvellement investie a déclaré que « Hitler avait raison sur un point » lors d’un rassemblement pro-Trump à Washington contre la certification de la victoire des démocrates à l’élection présidentielle.

Elle s’est exprimée peu avant que les partisans du président ne prennent d’assaut le Capitole américain, ce qui a donné lieu à des scènes inédites : des biens ont été détruits, des intrusions dans les salles du Congrès ont été commises et les législateurs américains ont pris la fuite.

« Si nous gagnons quelques élections, nous allons encore perdre si nous ne gagnons pas le cœur et l’esprit de nos enfants. Telle est la bataille. Hitler avait raison sur un point. Il a dit : « Celui qui a la jeunesse a l’avenir », a déclaré Mary Miller, en citant l’autobiographie de l’ancien dictateur nazi Mein Kampf.

Jonathan Greenblatt, président de l’Anti Defamation League, a condamné ces remarques, en tweetant : « Hitler n’avait raison sur rien – et invoquer son nom dans ce contexte ou dans tout autre contexte est sauvagement offensant ; manque de respect envers les millions de personnes qui ont péri à cause du régime haineux et génocidaire des nazis ».

« Des excuses sont la moindre des choses que vous puissiez faire pour vos électeurs dans notre pays », a ajouté Greenblatt.

Lors d’une conférence de presse tenue mercredi, le gouverneur de l’Illinois J.B. Pritzker a qualifié les commentaires de Miller d’ « inimaginables et dégoûtants » et a appelé les républicains de l’Illinois à  » condamner cette infâme et diabolique tendance au sein de leur parti « .

Miller a été élu en novembre pour représenter le 15e district de l’Illinois. Si elle s’est félicitée des résultats de sa propre campagne, elle a déclaré que les résultats de l’élection présidentielle étaient  » biaisés  » et s’est engagée à voter contre la certification du Collège électoral par le Congrès.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...