Israël en guerre - Jour 147

Rechercher

Inculpation d’un Israélien ayant obtenu des informations classifiées le 7 octobre

L'homme, dont l’identité n'a pas été révélée, est arrivé dans le sud au matin de l'assaut du Hamas, a rejoint les rangs de Tsahal, se faisant passer pour un capitaine de l’armée

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Illustration : Le tribunal de Beer Sheva, dans le sud d'Israël, le 1er décembre 2019. (Crédit: Nati Shohat/Flash90)
Illustration : Le tribunal de Beer Sheva, dans le sud d'Israël, le 1er décembre 2019. (Crédit: Nati Shohat/Flash90)

Un Israélien a été inculpé pour s’être fait passer pour un soldat de l’armée israélienne lors de l’attaque terroriste du 7 octobre, obtenant et partageant des informations confidentielles, ont indiqué mercredi des responsables des forces de l’ordre et de la sécurité.

Une déclaration commune de l’agence de sécurité intérieure du Shin Bet, de Tsahal, de la police et du ministère de la Justice indique qu’un acte d’accusation a été déposé contre l’homme le 20 novembre au tribunal de Beer Sheva.

Cette annonce fait suite à des demandes de publication de l’incident par le site d’information Ynet.

Selon l’acte d’accusation, l’Israélien en question, dont le nom n’a pas été révélé, est arrivé dans le sud d’Israël le matin du 7 octobre et s’est engagé dans les rangs de Tsahal en se faisant passer pour un soldat ayant le grade de capitaine.

L’homme n’a pas été appelé au service de réserve, selon le communiqué.

L’acte d’accusation stipule que l’homme a obtenu des informations hautement classifiées, a recueilli d’autres informations confidentielles de diverses manières et, dans plusieurs cas, a partagé les informations hautement classifiées avec des civils et des soldats qui n’étaient pas autorisés à les détenir.

Il a été arrêté et interrogé à la suite de soupçons apparus au sein de l’armée, précise le communiqué.

L’homme est accusé d’avoir obtenu des éléments frauduleusement dans des circonstances aggravantes, d’avoir fourni des informations confidentielles, d’avoir possédé des informations secrètes sans autorisation et d’être entré dans une zone militaire.

Les responsables de la Défense ont déclaré que l’homme n’avait pas opéré pas sous les instructions d’un quelconque « élément hostile » et que les informations qu’il a partagées n’ont pas atteint l’ennemi.

« Il s’agit d’un incident grave qui a fait l’objet d’une enquête par Tsahal parallèlement au dépôt de l’acte d’accusation, et des leçons ont été tirées en conséquence », a souligné le communiqué.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.