Israël en guerre - Jour 227

Rechercher

Inspirées par les Accords d’Abraham, des équipes de basket US visitent Israël et les EAU

Organisé par Athletes for Israel, le voyage couvre les sites touristiques des deux pays, dont le Kotel, Yad Vashem et la Grande mosquée Cheikh Zayed, du 9 au 20 août

Illustration : Les Arizona Wildcats célébrant pendant la demi-finale du tournoi de la conférence PAC-12 au T-Mobile Arena à Las Vegas, le 11 mars 2022. (Crédit : AAron Ontiveroz/MediaNews Group/The Denver Post via Getty Images via JTA)
Illustration : Les Arizona Wildcats célébrant pendant la demi-finale du tournoi de la conférence PAC-12 au T-Mobile Arena à Las Vegas, le 11 mars 2022. (Crédit : AAron Ontiveroz/MediaNews Group/The Denver Post via Getty Images via JTA)

UJTA – Lorsque l’entraîneur de basket-ball de l’Université d’Auburn, Bruce Pearl, débarquera de son vol de Tel Aviv à Abou Dhabi la semaine prochaine, il a déclaré qu’il embrasserait le sol de la capitale émiratie.

Pearl, l’un des entraîneurs les plus ouvertement juifs et pro-Israël de tous les sports, accompagne les équipes masculines de basket-ball de l’Université d’Arizona et de l’Université d’État du Kansas – deux des meilleures équipes du pays – dans le cadre d’un voyage de dix jours en Israël et dans les Émirats arabes unis.

Bien que son équipe d’Auburn ne fasse pas partie du voyage de cet été, Pearl a déclaré qu’il avait le sentiment qu’il devait être à bord du vol entre Israël et les Émirats arabes unis, afin de « se sentir partie prenante des Accords d’Abraham », la série d’accords de normalisation entre Israël et certains de ses pays arabes voisins.

Organisé par l’organisation à but non lucratif Athletes for Israel (AFI), le programme est une extension du voyage « Birthright for College Basketball » dont Auburn a fait l’expérience l’été dernier. Comme son nom l’indique, le groupe s’efforce d’amener des athlètes en Israël afin de lutter contre l’antisémitisme et de « changer le discours sur Israël », a déclaré son fondateur, Daniel Posner.

Le voyage de ce mois-ci, qui se déroule du 9 au 20 août, comprend un certain nombre de sites touristiques dans les deux pays, notamment la mer morte, le mur Occidental, Bethléem, Yad Vashem, le marché Mahane Yehuda de Jérusalem et les plages de Tel Aviv. Dans les Émirats arabes unis, les équipes visiteront la grande mosquée Sheikh Zayed, la plus grande mosquée des Émirats arabes unis, et la Maison de la famille d’Abraham (Abrahamic Family House), qui abrite une synagogue, une église et une mosquée.

Pendant leur séjour en Israël, les athlètes joueront également contre une équipe israélienne sélective, une sorte d’équipe d’étoiles qui comprend la star juive du basket-ball et actuel joueur de la NBA G League, Ryan Turell.

Des membres de l’équipe masculine de basket-ball d’Auburn se joignant à l’entraîneur Bruce Pearl lors d’un kiddoush, à Jérusalem, le 31 juillet 2022. (Crédit : Steven Leonard/Auburn University)

« Lorsque nous avons parlé du voyage de cette année, notre rêve était de faire un voyage semblable aux Accords d’Abraham », a déclaré Posner à la Jewish Telegraphic Agency. « Nous avons pu le réaliser cette année, en nous rendant à la fois en Israël et dans les Émirats arabes unis, montrant ainsi qu’à notre époque moderne, la paix peut régner au Moyen-Orient. Et nous voulons soutenir cela. »

Pearl, qui cite son expérience d’entraîneur de l’équipe de basket-ball Maccabi USA aux Maccabiades de 2009 comme un moment fort de sa carrière, a déclaré que son rêve était de créer une « Coupe des Accords d’Abraham », avec une équipe israélienne rejoignant les équipes américaines lors d’un voyage dans l’un des pays arabes, et vice-versa.

Alors qu’il cherchait à organiser le voyage d’Auburn en Israël l’année dernière – probablement le premier de ce genre pour une équipe universitaire ou professionnelle de division I – Pearl a déclaré avoir reçu l’aide de Tamir Goodman, l’ancienne star juive du basket-ball, surnommé le « Jordan juif » lorsqu’il était recruté par l’université. Goodman est devenu joueur professionnel en Israël.

Goodman a aidé Pearl à entrer en contact avec un certain nombre de donateurs juifs, dont Posner, en vue d’un financement potentiel.

« C’est presque comme si Dieu nous avait mis en contact », a déclaré Pearl. « Il savait quel était mon projet et il savait exactement qui je devais rencontrer pour que mon rêve devienne réalité. »

Des membres de l’équipe masculine de basket-ball d’Auburn se joignant à l’entraîneur Bruce Pearl lors d’un kiddoush, à Jérusalem, le 31 juillet 2022. (Crédit : Steven Leonard/Auburn University)

En vue d’étendre le voyage de cette année au-delà d’Israël, Pearl a déclaré qu’il s’était rendu à Washington pour rencontrer l’ambassadeur des Émirats arabes unis aux États-Unis, Yousef al-Otaiba, afin d’obtenir l’adhésion du pays. Il a également travaillé avec l’AFI pour trouver d’autres écoles susceptibles de participer. L’agence de marketing sportif Complete Sports Management a également participé à l’organisation des voyages de l’AFI.

Les équipes de la National Collegiate Athletic Association (NCAA) sont actuellement autorisées à se rendre à l’étranger une fois tous les quatre ans. L’équipe masculine de l’Université du Connecticut s’était rendue en Israël en 1998, et les équipes féminines de Toledo et masculine de Wheaton avaient respectivement fait de même en 2011 et 2016,.

Après le succès du voyage d’Auburn l’année dernière, Posner a déclaré que l’AFI recherchait des équipes de basket-ball de haut niveau « dont nous pensions qu’elles seraient fantastiques dans leur capacité à communiquer avec leurs étudiants athlètes, non seulement en tant qu’entraîneurs, mais aussi en tant que leaders et en tant que personnes pouvant être des ambassadeurs de l’État d’Israël ».

L’entraîneur de l’Arizona, Tommy Lloyd, qui a déclaré s’être rendu plusieurs fois en Israël, a qualifié ce voyage « d’occasion unique » pour ses joueurs.

« Je pense que l’opportunité de se rendre sur place et de leur montrer différentes parties du monde – et en particulier un endroit aussi riche en histoire et en culture qu’Israël – est fascinante », a déclaré Lloyd à les journalistes, lors d’un appel via Zoom avant le voyage.

Ni l’Arizona ni l’État du Kansas n’ont de joueurs juifs célèbres. Pearl, dont l’équipe comptait l’an dernier un joueur juif, Lior Berman, a déclaré que le fait de visiter Israël avec une majorité de non-Juifs avait un « impact différent, mais important ».

« Le meilleur moyen, à mon avis, de lutter contre l’antisémitisme est la vérité », a déclaré Pearl. « La visite de nos joueurs leur permettra de se faire leur propre opinion sur Israël. »

Posner et Pearl ont également collaboré l’automne dernier à un programme de basket-ball juif à Auburn pour les lycéens, dans le prolongement du voyage de l’équipe en Israël. Posner a déclaré qu’AFI espérait reproduire l’expérience cette année, soit avec les équipes de cet été, soit à nouveau avec Auburn.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.