Intelligence artificielle: le géant Nvidia va recruter 600 ingénieurs en Israël
Rechercher

Intelligence artificielle: le géant Nvidia va recruter 600 ingénieurs en Israël

"En 2020, nous n'avons licencié aucun de nos travailleurs à cause du coronavirus. Au contraire," affirme le groupe américain de la microélectronique

Jensen Huang, fondateur et PDG de Nvidia, lors de la conférence des développeurs GTC à Tel Aviv, le 18 octobre 2017. (Autorisation)
Jensen Huang, fondateur et PDG de Nvidia, lors de la conférence des développeurs GTC à Tel Aviv, le 18 octobre 2017. (Autorisation)

Nvidia est déjà implantée depuis un petit moment en Israël. Après son rachat de Mellanox Technologies en 2020, elle emploie actuellement plus de 2 400 ingénieurs répartis sur sept centres de R&D, dont ceux de Yokneam, de Tel Aviv et de Raanana.

Le géant américain, spécialisé dans les jeux et dans l’infographie, a finalisé l’année dernière le rachat de l’Israélien Mellanox Technologies Ltd. pour la somme astronomique de 7 milliards de dollars.

Nvidia a récemment déclaré qu’elle allait employer 600 nouveaux ingénieurs israéliens, spécialisés dans le matériel, les logiciels et la conception de puces pour soutenir son activité. Les technologies que Nvidia développe sont basées sur l’intelligence artificielle.

Nvidia a été fondée en 1993 par Jensen Huang, Chris Malachowsky et Curtis Priem. A l’origine il s’agissait d’une entreprise spécialisée dans la conception de puces graphiques. C’est Nvidia qui a inventé l’unité de traitement graphique (GPU). Aujourd’hui, la firme est leader dans le domaine de l’intelligence artificielle.

Après avoir acheté Mellanox (une firme israélienne fabriquant des serveurs hauts débits et proposant des solutions de commutation de stockage utilisées par des super-calculateurs à l’échelle mondiale), Nvidia emploie plus de 2 400 travailleurs israéliens et possèdent sept centres de R&D situés à Yokneam (l’ancien siège social de Mellanox), à Tel Aviv, à Jérusalem, à Raanana et à Beer Sheva dans le sud du pays.

C’est en Israël que Nvidia mène ses plus grandes opérations de R&D hors des Etats-Unis.

Le responsable des ressources humaines de Nvidia Israel, Gideon Rosenberg, a récemment déclaré que la croissance de l’entreprise ne cessait de croître depuis son implantation dans le pays. « Ce sera un grand plaisir pour nous de recruter des salariés israéliens, qui du fait de la Covid-19, ont malheureusement perdu leur emploi. Nous avons hâte également de recruter des ingénieurs en quête de nouveaux challenges, » a-t-il déclaré enthousiaste dans un communiqué. « En 2020, nous n’avons licencié aucun de nos travailleurs à cause du coronavirus. Au contraire, durant la crise, nous avons continué à recruter des centaines et des centaines de travailleurs », poursuit-il.

Nvidia est définitivement le plus grand fabricant de puces électroniques sur le marché américain. En effet, la capitalisation boursière de l’entreprise est passée devant celle de Intel Corp., avec un total de 318 milliards de dollars sur le Nasdaq pour la première contre 264 milliards de dollars pour la seconde. Cependant Nvidia demeure le numéro 2 mondial dans ce domaine, derrière la taïwanaise TSMC.

En Israël, Nvidia et Intel sont en concurrence et se disputent le marché. Effectivement, elles sont toutes les deux implantées dans le pays et y possèdent des centres de R&D opérationnels. Les deux entreprises américaines se disputent les talents israéliens.

La concurrence risque d’être encore plus forte avec l’arrivée récente sur le marché israélien de Google, dans ce domaine. Le géant américain des moteurs de recherche a déclaré plus tôt ce mois-ci, qu’il était en train de superviser la création d’un pool de fabrication de puces électroniques sous le commandement d’un ancien dirigeant d’Intel Israël.

Cela fait 10 ans que Nvidia est implantée sur le marché israélien. Son activité en Israël tourne principalement autour de la vente de processeurs locaux; autour de l’achat de participations financières dans des start up nationales qui ont le vent en poupe à l’instar de Zebra Medical, Deep Instinct ou encore Rocketrick; ainsi qu’autour de la mise en opération de ses unités de recherche-développement.

C’est en 2016 que Nvidia a inauguré son premier centre opérationnel de R&D en Israël. Puis c’est en 2018 que la firme américaine a installé son premier centre israélien, entièrement dédié à l’intelligence artificielle et aux technologies de deep-learning. Ce centre est dirigé par le professeur Gal Chechik, un ancien haut dirigeant du département « Intelligence artificielle » de Google.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...