Rechercher

Iran : Grâce ou remise de peine pour plus de 1 500 prisonniers à la fin du Ramadan

L'ayatollah Khamenei accorde régulièrement des grâces collectives lors des grandes fêtes religieuses, en accord avec le chef du pouvoir judiciaire

Le guide suprême iranien, l'ayatollah Ali Khamenei, s'adresse à la nation dans un discours télévisé marquant l'anniversaire du prophète de l'islam Muhammad, à Téhéran, Iran, le 3 novembre 2020. (Bureau du guide suprême iranien via AP)
Le guide suprême iranien, l'ayatollah Ali Khamenei, s'adresse à la nation dans un discours télévisé marquant l'anniversaire du prophète de l'islam Muhammad, à Téhéran, Iran, le 3 novembre 2020. (Bureau du guide suprême iranien via AP)

Le guide suprême iranien Ali Khamenei graciera ou commuera les peines d’emprisonnement de 1.542 prisonniers à l’occasion de l’Aïd el-Fitr, fête marquant la fin du ramadan, mois sacré de jeûne pour les musulmans, selon un communiqué publié samedi.

« À l’occasion de l’Aïd el-Fitr, le guide suprême de la révolution islamique a accepté de gracier ou de commuer les peines de 1 542 prisonniers condamnés » par des tribunaux iraniens, indique le communiqué sur son site officiel, sans préciser qui était éligible à cette décision.

La fête de l’Aïd el-Fitr commence lundi en Iran.

L’ayatollah Khamenei accorde régulièrement des grâces collectives lors des grandes fêtes religieuses, en accord avec le chef du pouvoir judiciaire.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...