Israël en guerre - Jour 253

Rechercher

Iran: l’ayatollah Khamenei favorable à une reprise des relations avec l’Egypte

L'Egypte n'a fait aucun commentaire dans l'immédiat

Le guide suprême iranien, l'ayatollah Ali Khamenei, s'exprime lors d'une réunion à Téhéran (Iran), le 9 janvier 2023. (Crédit : Bureau du guide suprême iranien/AP)
Le guide suprême iranien, l'ayatollah Ali Khamenei, s'exprime lors d'une réunion à Téhéran (Iran), le 9 janvier 2023. (Crédit : Bureau du guide suprême iranien/AP)

Le guide suprême iranien Ali Khamenei s’est déclaré lundi favorable à une reprise des relations entre son pays et l’Egypte, en recevant le sultan Haitham d’Oman, qui joue un rôle de médiation dans la normalisation des liens entre l’Iran et les pays arabes.

« Nous saluons le communiqué du sultan omanais sur la volonté de l’Egypte de reprendre des relations avec la République islamique d’Iran et nous n’avons aucune réserve à ce sujet », a déclaré l’ayatollah Ali Khamenei au cours d’un entretien avec le sultan à Téhéran, selon des propos rapportés sur son site.

Le dirigeant iranien faisait allusion à un communiqué omanais publié à l’issue de la récente visite du sultan Haitham en Egypte, où il a discuté de ce dossier avec le président Abdel Fattah al-Sissi.

L’Egypte n’a fait aucun commentaire dans l’immédiat.

L’Iran est actuellement engagé dans un processus de normalisation de ses relations avec l’ensemble des pays arabes à la suite de l’accord conclu le 10 mars avec l’Arabie saoudite pour la réouverture des ambassades.

Les relations entre Téhéran et Le Caire sont tendues depuis la Révolution islamique de 1979 et la reconnaissance d’Israël par l’Egypte. Mais les liens n’ont jamais été totalement coupés avant de se réchauffer après l’élection du président Mohammed Morsi, issu des Frères musulmans, en 2012.

Ces derniers mois, les contacts se sont intensifiés, notamment entre les ministres des Affaires étrangères, et une rencontre entre les présidents iranien Ebrahim Raissi et égyptien Sissi est envisagée.

Contrairement à la plupart de ses voisins, Oman entretient depuis longtemps d’excellentes relations avec l’Iran, jouant régulièrement le rôle de médiateur dans les dossiers internationaux sensibles, comme celui du nucléaire iranien.

La semaine dernière, le chef de la diplomatie iranienne Hossein Amir-Abdollahian a remercié Mascate pour ses « efforts positifs » dans l’échange de prisonniers survenu vendredi entre la Belgique et l’Iran.

Oman pourrait jouer également un rôle en vue d’un accord entre Téhéran et Washington sur la libération de détenus américains en Iran et le déblocage de fonds iraniens bloqués à l’étranger dans le cadre des sanctions occidentales.

Avant de quitter Téhéran sans s’exprimer publiquement, le sultan Haitham a également signé des accords pour développer les échanges économiques entre Oman et l’Iran, les deux pays qui contrôlent de détroit stratégique d’Ormuz.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.