Israël en guerre - Jour 233

Rechercher

Iran : Les poursuites de l’Argentine à l’encontre d’un ministre sont « illégales »

Téhéran condamne la décision de l'Argentine nommant l'Iran comme instigateur de l'attentat meurtrier contre la communauté juive de Buenos Aires en 1994, qui avait fait 114 morts

Le ministre iranien de l'Intérieur Ahmad Vahidi s'exprimant lors d'une conférence de presse, à Téhéran, le 4 mars 2024. (Crédit : Atta Kenare/AFP)
Le ministre iranien de l'Intérieur Ahmad Vahidi s'exprimant lors d'une conférence de presse, à Téhéran, le 4 mars 2024. (Crédit : Atta Kenare/AFP)

L’Iran a qualifié mercredi « d’illégales » les poursuites engagées par l’Argentine contre un de ses ministres recherché pour son implication présumée dans un attentat contre la mutuelle juive Amia à Buenos Aires en 1994.

Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Nasser Kanani, a « fermement condamné la répétition de demandes illégales basées sur des mensonges (…) de certains juges argentins à l’encontre de ressortissants iraniens dans l’affaire de l’Amia », selon un communiqué du ministère.

Le 12 avril, la justice argentine a statué que les attentats meurtriers contre l’ambassade d’Israël en 1992 (29 morts et plus de 200 blessés) et la mutuelle israélienne Amia en 1994 à Buenos Aires (85 morts et plus de 300 blessés) avaient été commandités par l’Iran, un jugement qualifié « d’historique » par la communauté juive locale, 30 ans après les faits.

Mardi, le gouvernement argentin avait demandé au Pakistan et au Sri Lanka d’arrêter le ministre iranien de l’Intérieur Ahmad Vahidi qui faisait partie d’une délégation conduite par le président Ebrahim Raïssi, pour son implication présumée dans l’attentat contre l’Amia.

Interpol a émis une notice rouge à son encontre pour son arrestation à la demande de l’Argentine.

Ahmad Vahidi, qui avait accompagné le président Raïssi dans sa visite d’Etat de trois jours au Pakistan, ne fait pas partie de la délégation iranienne présente au Sri Lanka, ont déclaré les autorités de l’île d’Asie du Sud interrogées par l’AFP.

L’agence officielle iranienne Irna a indiqué que Vahidi était de retour mardi en Iran où il a assisté à une cérémonie de prise de fonctions d’un gouverneur de province.

Kanani a estimé que « les accusations contre des citoyens iraniens dans l’affaire de l’Amia n’ont aucune valeur ».

Les conséquences de l’attentat à la bombe à l’Argentine Israelite Mutual Association (AMIA) à Buenos Aires, Argentine, le 18 juillet 1994. (Crédit : AFP)

Il a exhorté les autorités argentines à éviter « de porter des accusations sans fondement contre les citoyens d’autres pays et à ne pas se laisser influencer par les ennemis » qui veulent nuire, selon lui, aux relations entre l’Iran et l’Argentine.

L’Iran veut que « justice soit rendue et que soient poursuivis ceux qui, en détruisant des documents, ont causé de graves dérives dans le cadre de l’affaire de l’Amia… », a-t-il ajouté sans autre précision.

L’Iran a nié toute implication et a toujours refusé que les huit anciens responsables inculpés par la justice argentine, dont le général Vahidi et l’ex-président Ali Rasfanjani, soient interrogés.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.