Iran : un joueur d’échecs veut changer de nationalité pour un tournoi
Rechercher

Iran : un joueur d’échecs veut changer de nationalité pour un tournoi

Alireza Firouzja chercherait à renoncer à sa nationalité pour contourner la politique de son pays, qui interdit aux sportifs d'affronter des athlètes israéliens

Illustration. Un jeu d'échecs (Crédit : Hadas Parush/Flash90)
Illustration. Un jeu d'échecs (Crédit : Hadas Parush/Flash90)

Un éminent joueur d’échecs iranien chercherait à renoncer à sa nationalité pour contourner la politique de son pays, qui interdit aux sportifs d’affronter des athlètes israéliens.

Mehrdad Pahlavanzadeh, président de la Fédération d’échec d’Iran, a déclaré à l’agence de presse Tasnim qu’Alireza Firouzja voulait participer à un tournoi en Russie, auquel Téhéran a choisi de ne pas prendre part.

« Firouzja a pris sa décision et nous a dit qu’il voulait changer de nationalité », a déclaré Pahlavanzadeh selon des propos relayés par Reuters.

« Firouzja vit actuellement en France… et pourrait vouloir jouer sous l’étendard français ou américain », a déclaré le chef de la fédération.

Firouzja, 16 ans, est le numéro 2 au classement des jeunes joueurs de la Fédération internationale des échecs.

L’Iran ne reconnaît pas Israël et son équipe a souvent évité d’affronter des athlètes israéliens.

Saeid Mollaei, un judoka israélien a annoncé en septembre qu’il ne fera plus de compétition pour l’Iran après avoir été contraint d’abandonner un match pour ne pas affronter un rival israélien.

Depuis, Mollaei a reçu l’asile en Allemagne et la Fédération internationale de judo a interdit indéfiniment à l’Iran de concourir en raison de son refus à affronter des Israéliens.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...