Israël achève les essais d’un mortier à guidage laser « révolutionnaire »
Rechercher

Israël achève les essais d’un mortier à guidage laser « révolutionnaire »

L'obus de 120 mm, qui offre la puissance de feu d'un bataillon, est présenté par le ministère de la Défense comme réduisant les dommages collatéraux grâce à sa précision

Capture d'écran de la vidéo du mortier Iron Sting (Piqûre de fer) pendant les tests. (Ministère de la Défense)
Capture d'écran de la vidéo du mortier Iron Sting (Piqûre de fer) pendant les tests. (Ministère de la Défense)

Un nouveau mortier à guidage laser a terminé ses essais et apportera une plus grande puissance de feu aux petites unités tout en réduisant les dommages collatéraux aux non-combattants grâce à ses niveaux élevés de précision, a déclaré le ministère de la Défense dans un communiqué dimanche.

Le mortier Iron Sting [Piqûre de fer] de 120 mm a été mis au point par le ministère en collaboration avec l’armée israélienne et Elbit Systems. Après avoir été testé avec succès dans le sud du pays, il devrait être livré à l’armée.

Le ministre de la Défense, Benny Gantz, a déclaré dans le communiqué que l’industrie israélienne fournit à Tsahal des technologies « qui changent l’arène de combat et nous donnent des moyens plus létaux, précis et efficaces. »

Faisant apparemment référence aux affrontements d’Israël avec le groupe terroriste Hamas dans la bande de Gaza et le groupe terroriste Hezbollah libanais dans le nord, M. Gantz a déclaré que l’arme répondait au besoin de l’armée de disposer de « moyens appropriés pour combattre les ennemis qui se cachent parmi les populations civiles, tout en respectant les normes juridiques et les valeurs fixées par l’État d’Israël ».

Il a déclaré qu’Iron Sting s’intégrerait bien dans le plan pluriannuel de Tsahal, le cadre général dans lequel l’armée israélienne construit ses arsenaux et forme ses troupes afin de faire face aux menaces auxquelles elle s’attend dans les années à venir.

Le colonel Arik Avivi, chef du département de l’armement des forces terrestres de l’armée de terre, a déclaré que cette arme offrait « une capacité qui, jusqu’à aujourd’hui, était réservée à la brigade ou à la division, et nous la portons maintenant au niveau du bataillon ».

Il a déclaré qu’elle offrirait « une très grande létalité pour ce niveau » de taille de force.

Selon le chef de l’Administration pour le développement des armes et des infrastructures technologiques du ministère de la Défense, Yaniv Rotem, le mortier était en cours de développement depuis dix ans.

Qualifié de « révolutionnaire » au niveau international, il a déclaré que le mortier offrirait aux unités d’infanterie le type de précision qui n’était auparavant disponible qu’avec des missiles et des armes aéroportées.

« Iron Sting est destiné à fournir des tirs précis en plein champ et dans les zones urbaines à forte densité de population, tout en réduisant les dommages collatéraux en matière de blessures aux non-combattants », indique le communiqué.

Selon le site Web d’Elbit, Iron Sting a une portée de 1 à 12 kilomètres (selon le lanceur) et une précision de 10 mètres.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...