Israël bat son record de production solaire lors d’une journée sans nuages
Rechercher

Israël bat son record de production solaire lors d’une journée sans nuages

A précisément 12H07 samedi, l’énergie solaire a produit 13,4 % de l’électricité totale consommée dans le pays

Panneaux solaires. Illustration. (Crédit : iStock/Getty Images)
Panneaux solaires. Illustration. (Crédit : iStock/Getty Images)

Samedi a été une parfaite journée sans nuages – suffisamment parfaite pour qu’Israël parvienne à battre son propre record de production d’énergie solaire.

A 12H07 très précisément, l’énergie solaire a produit 13,4 % de l’électricité totale consommée dans le pays, un nouveau record, a fait savoir la compagnie israélienne de l’électricité.

Les responsables ont noté toutefois que tandis qu’Israël s’efforce d’augmenter son électricité dérivée d’énergies renouvelables, les résultats obtenus samedi ont été causés par une confluence spécifique d’événements – une production solaire élevée et une consommation globale basse.

« Nous sommes très fiers de cela », a commenté Oren Hellman, de la compagnie d’électricité israélienne.

« Mais c’est un record qui a ses spécificités. Ce niveau de haut pourcentage est survenu parce qu’on était samedi et que le temps était parfait pour l’exploitation des énergies renouvelables. Cela prouve que nous pouvons le faire ».

« Le soleil est la plus grande source d’énergie en Israël et nous pouvons réaliser une production énergétique bien plus importante », a-t-il ajouté.

Jonathan Aikhenbaum, manager de campagnes au sein du mouvement Greenpeace Israel, a salué cette performance.

« Cela prouve que lorsque vous le voulez, lorsque les obstacles disparaissent, la révolution solaire gagne de la force », a-t-il déclaré au site Ynet.

« Une combinaison de soleil et d’innovation permet finalement de placer Israël sur la carte. Dans un avenir qui n’est pas si lointain, nous atteindrons le niveau de 100 % de production en termes d’énergie solaire, comme le Danemark a réussi à le faire l’année dernière avec l’énergie éolienne ».

Tandis qu’Israël profite d’un soleil abondant et d’une industrie de l’énergie solaire robuste, la production en Israël est traditionnellement faible, une grande partie partant à l’export. La découverte ces dernières années de réserves de gaz naturel énormes a également entravé l’adoption de l’énergie solaire.

Israël a annoncé en 2015 que dans le cadre de l’Accord de Paris, le pays a pour objectif de faire en sorte de récolter 10 % de l’énergie du pays à partir de sources renouvelables comme le solaire, l’éolienne et le biogaz d’ici 2020, avec 17 % à l’horizon 2030.

Ces chiffres sont bien plus bas que les objectifs définis par l’OCDE de 20 % de production énergétique à base de sources renouvelables d’ici 2030 et un grand nombre de pays sont déjà bien au-delà de ce pourcentage. En 2016, 32 % de la consommation énergétique de l’Allemagne était issue des énergies renouvelables.

Actuellement, un pourcentage de seulement 2,6 % de la consommation énergétique en Israël provient de sources d’énergies renouvelables. Et ce même si la région du sud du Negev et de l’Arava ouvrent la marche en termes de production solaire.

Actuellement, 70 % de la consommation régionale, dans l’Arava, a pour source le soleil dans la journée. Ce pourcentage devrait atteindre les 100 % en 2020.

Cet été, Arava Power a installé un champ de 40 mégawatts au Kibbutz Ketura, qui fournit environ un tiers des besoins énergétiques diurnes d’Eilat. Au cours des cinq prochaines années, un champ de 60 mégawatts sera construit autour de Timna, à proximité.

En 2018, les trois terrains du projet Ashelim devraient être terminés. La pièce centrale sera une tour solaire qui sera aussi la plus grande au monde, haute de 250 mètres. Ashelim devrait générer environ 300 mégawatts d’énergie, ce qui correspond à 1,6 % des besoins du pays – assez pour approvisionner environ 130 000 foyers ou approximativement 5 % de la population israélienne, selon l’Autorité de l’électricité israélienne.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...