Israël détient un Jordano-canadien soupçonné de liens avec le Hamas
Rechercher

Israël détient un Jordano-canadien soupçonné de liens avec le Hamas

Ibrahim Siyyam, qui a aussi la nationalité jordanienne, se rendait un conférence à Ramallah lorsqu'il a été arrêté

La barrière de sécurité qui sépare Israël de la Cisjordanie. Illustration. (Crédit : Hadas Parush/Flash90)
La barrière de sécurité qui sépare Israël de la Cisjordanie. Illustration. (Crédit : Hadas Parush/Flash90)

Un homme d’affaires canadien d’origine palestinienne, soupçonné de liens avec le mouvement terroriste du Hamas, est détenu en Israël depuis le 5 mai, a annoncé lundi le service de sécurité intérieure Shin Bet.

Ibrahim Siyyam, qui a aussi la nationalité jordanienne, avait quitté les territoires palestiniens depuis plusieurs décennies, selon son avocat Avi Baram. Il était invité avec un groupe d’hommes d’affaires pour participer à une conférence à Ramallah et il a été arrêté sur le pont reliant la Jordanie à la Cisjordanie.

« Le Shin Bet a interpellé le 5 mai Ibrahim Siyyam né en 1958, originaire de Beit Leqiah (près de Ramallah) et résidant en Jordanie », a indiqué un communiqué du Shin Bet. « Siyyam est soupçonné d’implication dans des activités du Hamas et il est interrogé par nos services. Sa garde à vue a été prolongée par un tribunal militaire ».

L’avocat de Siyyam a déclaré à l’AFP que son client « niait toutes les accusations » et qu’il n’avait « aucun lien avec le Hamas », le mouvement palestinien au pouvoir dans la bande de Gaza, considéré par Israël comme un groupe « terroriste ».

Baram a ajouté qu’il n’avait pas été autorisé à voir son client après le rejet pour des « raisons de sécurité » d’un appel présenté auprès de la Cour suprême.

Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères jordanien Sabah al-Rafei a déclaré à l’AFP que son pays suivait de près cette affaire par l’intermédiaire de l’avocat et de l’ambassade de Jordanie à Tel-Aviv.

Côté canadien, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères Nicolas Doire a confirmé l’arrestation d’un citoyen canadien en Israël, affirmant à l’AFP que « des services consulaires lui étaient fournis ».

« Afin de protéger la vie privée de la personne concernée, nous ne fournirons pas plus de détails sur cette affaire », a-t-il ajouté.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...