Israël en guerre - Jour 145

Rechercher

Israël exporte pour la première fois du pétrole brut vers l’Europe

Avec ce premier chargement extrait du champ gazier offshore de Karish, le pays rejoint le « club des exportateurs internationaux de pétrole »

Plate-forme flottante de production et de stockage (FPSO) d'Energean sur le champ gazier de Karish, en mer Méditerranée. (Crédit : Energean)
Plate-forme flottante de production et de stockage (FPSO) d'Energean sur le champ gazier de Karish, en mer Méditerranée. (Crédit : Energean)

Selon un communiqué de la compagnie gazière grecque Energean, Israël a exporté du pétrole brut vers l’Europe depuis le champ gazier offshore de Karish pour la première fois mardi.

La société, cotée à Londres et à Tel Aviv, est responsable de la production des champs gaziers de Karish et Tanin, situés dans la zone économique exclusive israélienne en Méditerranée.

Dans son communiqué de mardi, Energean a déclaré « avoir extrait ses premières quantités de pétrole brut israélien sur le champ gazier de Karish », et exporté un chargement de gaz hydrocarbure liquéfié (HGL) extrait du gaz naturel (destiné à la production de pétrole brut) « pour la toute première fois de l’histoire israélienne de production de pétrole et de gaz ».

« Cela génère d’importantes rentrées financières, qui s’ajoutent à celles du gaz », a précisé Energean, se réjouissant de l’entrée d’Israël dans le « club des exportateurs internationaux de pétrole ».

Ce chargement a été « vendu dans le cadre d’un accord de commercialisation multi-cargaisons avec Vitol. Il s’agit d’une nouvelle source d’énergie pour l’Europe issue de Méditerranée orientale », a-t-il ajouté.

En octobre dernier, Energean avait obtenu le feu vert pour commencer la production à Karish, à la veille de la conclusion par Israël et le Liban d’un accord frontalier maritime négocié par les États-Unis, qui a mis fin au différend sur le champ gazier.

Les champs de Karish et Tanin renferment au total près de 75 milliards de mètres cubes de gaz naturel.

Environ 12 milliards de mètres cubes sont consommés chaque année en Israël.

Karish est la troisième plate-forme de gaz naturel offshore d’Israël, après Tamar et Leviathan, chacune étant connectée au continent par une infrastructure distincte.

Israël a commencé à exporter du gaz naturel en 2017 – dans le cadre d’un premier accord avec la Jordanie voisine, puis l’Égypte –, signe d’une indépendance énergétique qui l’a largement protégé des pires effets de la crise énergétique déclenchée par la guerre russe contre l’Ukraine en 2022.

En juin, Israël a signé un nouvel accord avec Le Caire et l’Union européenne pour exporter du gaz naturel via l’Égypte, et ainsi faire face à la hausse de la demande pour ses exportations de gaz.

Energean a déclaré que la société resterait concentrée sur le gaz naturel « avec une production de gaz israélien au cœur de notre action en faveur de la transition énergétique ».

Nick Witney, directeur commercial du groupe Energean, a toutefois précisé que « le pétrole brut léger et non corrosif produit de manière responsable … était très demandé à l’échelle mondiale ».

« Nous sommes heureux et fiers d’avoir aidé Israël à faire son entrée dans le club des exportateurs internationaux de pétrole », a déclaré Mathios Rigas, PDG d’Energean.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.