« Israël prêt à lever le blocus de Gaza en échange d’une trêve » – média
Rechercher

« Israël prêt à lever le blocus de Gaza en échange d’une trêve » – média

Selon le quotidien al-Hayat, le Hamas a déclaré avoir accepté un cessez-le-feu durable en échange d'un passage naval

Elhanan Miller est notre journaliste spécialiste des affaires arabes

Des marins israéliens sur un navire de guerre de Tsahal au large de la côte de Gaza, lors de l'Opération Bordure protectrice le 28 juillet 2014 (Crédit photo: Edi Israel / Flash90)
Des marins israéliens sur un navire de guerre de Tsahal au large de la côte de Gaza, lors de l'Opération Bordure protectrice le 28 juillet 2014 (Crédit photo: Edi Israel / Flash90)

Un grand quotidien arabe a rapporté jeudi qu’Israël avait accepté de lever « entièrement » son blocus sur la bande de Gaza et d’établir un passage naval entre le territoire contrôlé par le Hamas et Chypre, en échange d’un cessez-le-feu à long terme d’une durée de 7 à 10 ans.

Citant des « sources palestiniennes fiables », le quotidien al-Hayat basé à Londres, écrit que l’accord a été conclu après des négociations indirectes menées par Tony Blair, le représentant sortant du Quartet pour le Moyen-Orient et ancien Premier ministre britannique.

Selon le journal, Israël a rejeté une offre du Qatar de financer un nouvel aéroport israélien en échange de la réouverture d’un aéroport international à Gaza.

Les rumeurs de pourparlers indirects entre Israël et le Hamas par l’intermédiaire de médiateurs européens suite au conflit de l’été dernier dans la bande de Gaza ont été confirmées tant par des sources sécuritaires israéliennes que par des responsables du Hamas.

Le Hamas a toujours exigé la construction d’un port et d’un aéroport, ainsi que la libération de dizaines de prisonniers du mouvement arrêtés après le meurtre des trois adolescents israéliens par des terroristes du Hamas en Cisjordanie en juin 2014.

Mais un accord final entre Israël et le Hamas est encore loin, ont confié les sources à Al-Hayat.

Special Envoy to the Quartet of Middle East Peacemakers Tony Blair, attends a press conference in the West Bank city of Ramallah, March 8, 2010. (photo credit: by Issam Rimawi/Flash90.)
Tony Blair (Crédit : Issam Rimawi/Flash90)

Le cheikh Hassan Youssef, un dirigeant du Hamas basé à Ramallah qui s’était prononcé la semaine dernière en faveur d’un cessez-le-feu à long terme dans une interview avec le Times of Israel, a déclaré jeudi qu’il ne possédait aucune information sur le nouvel accord.

« Je l’ai appris ce matin, mais je ne suis pas en mesure ni de confirmer ni de démentir », a-t-il indiqué dans une conversation téléphonique.

Blair aurait finalisé les détails avec le chef du Hamas, Khaled Meshaal, lors d’une rencontre mardi à Doha, au Qatar, selon al-Hayat, indiquant qu’il s’agissait de la deuxième rencontre entre les deux personnalités en six semaines.

Le journal a ajouté que Tony Blair avait démissionné fin mai de son poste de représentant du Quartet afin de ne pas embarrasser ses organes constitutifs – les Etats-Unis, l’Union européenne, les Nations unies et la Russie – qui refusent officiellement tout contact avec le Hamas tant qu’il ne reconnaît pas Israël, rejette la violence, et accepte les accords précédemment signés entre l’OLP et Israël.

Invité à commenter, le bureau du Premier ministre israélien n’a pas réagi à l’information.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...