Israël réduit la fourniture d’électricité aux Palestiniens de Jéricho
Rechercher

Israël réduit la fourniture d’électricité aux Palestiniens de Jéricho

Un responsable indique que cette décision a été prise en raison de factures impayées qui s'élève à 1,7 milliard de shekels

Des Palestiniens passant devant un mur peint en l'honneur des 10 000 ans de la ville de Jéricho en Cisjordanie (Crédit : Miriam Alster / FLASH90)
Des Palestiniens passant devant un mur peint en l'honneur des 10 000 ans de la ville de Jéricho en Cisjordanie (Crédit : Miriam Alster / FLASH90)

La compagnie d’électricité israélienne (CEI) a réduit jeudi ses livraisons à Jéricho et à sa région en Cisjordanie, privant des milliers de personnes de courant selon un responsable local, en raison d’un contentieux sur les sommes dues par les Palestiniens.

La compagnie d’électricité a affirmé que la dette de l’Autorité palestinienne et du Disctrict Electric Company s’élevait à 1,7 milliard de shekels.

La moitié de Jéricho, deux camps de réfugiés et plusieurs villages environnants, soit entre 25 et 30 000 personnes, étaient privées de courant jeudi en début d’après-midi, a dit à l’AFP par téléphone le gouverneur de Jéricho, Majed al-Fityani.

L’Autorité palestinienne a confirmé l’existence de la dette et a déclaré que les négociations sont en cours afin de remédier à la situation, selon Haaretz.

Plusieurs tentatives ont été faites par la CEI pour négocier un remboursement de la dette avec l’AP et le Jerusalem District Electric Company, mais quand elles se sont avérés infructueuses, l’électricité a finalement été coupée.

La décision de réduire de moitié de l’approvisionnement d’Israël à Jéricho, qui est situé dans la vallée du Jourdain, prend en compte le fait que la ville reçoit la moitié de son alimentation en électricité de la Jordanie, ce qui signifie que le courant peut provenir d’autres sources sans que les clients ne se retrouvent sans électricité.

La majeure partie de la dette, 1,4 milliard de shekels, est due par le Jerusalem District Electric Company, le reste, 300 000 shekels, par l’AP, selon la CEI.

« Nous avons informé toutes les parties concernées et après d’incessantes tentatives pour trouver des solutions, nous avons décidé d’agir pour réduire la dette », a expliqué un responsable israélien sous le couvert de l’anonymat. Cette mesure a été prise pour une durée illimitée, a-t-il ajouté sans s’exprimer sur les répercussions concrètes de la mesure.

En janvier 2015, la compagnie israélienne avait coupé l’électricité de plusieurs villes palestiniennes pendant plusieurs heures pour les mêmes raisons. Elle avait ensuite repris un approvisionnement normal malgré la persistance des impayés palestiniens.

Le ministère de la Finance israélien et le Bureau du Premier ministre, qui devraient être normalement impliqués dans toute les décisions de réduction d’électricité fournie aux Palestiniens, n’ont pas répondu aux demandes de commentaires.

Les responsables de l’Autorité palestinienne n’ont pas commenté non plus.

Hisham al-Omri, le directeur du Jerusalem District Electric Company, a déclaré à Haaretz que la société n’avait jamais été officiellement notifiée de la coupe imminente d’électricité, malgré les négociations en cours entre les deux parties jusqu’à plusieurs heures avant la coupure.

Il a également dit que la coupure est supérieure à 50 % de l’approvisionnement provenant d’Israël.

En outre, selon al-Omri, la ligne électrique de la Jordanie est actuellement en cours de rénovation, ce qui signifie que l’approvisionnement en électricité de la Jordanie ne sera pas stable.

« Nous ne sommes pas d’accord avec la CEI sur la question concernant le calcul des tarifs et des taux d’intérêt », a déclaré al-Omri à Haaretz. « Et donc nous avons donc une poursuite en instance contre la CEI au tribunal d’instance de Jérusalem »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...