Israël refuse l’entrée d’une activiste néerlandaise pour son soutien à BDS
Rechercher

Israël refuse l’entrée d’une activiste néerlandaise pour son soutien à BDS

L'entrée sur le territoire de Lydia de Leeuw a été refusée "parce qu'elle prône le boycott et qu'elle participe constamment à des activités contre l'Etat", selon un ministre

Manifestation du mouvement BDS à New York, en octobre 2015. (Crédit : Facebook/BDS)
Manifestation du mouvement BDS à New York, en octobre 2015. (Crédit : Facebook/BDS)

Les autorités israéliennes ont refusé l’entrée sur le territoire israélien d’une activiste néerlandaise au vu de sa participation à des initiatives de boycott d’Israël.

Le ministre de l’Intérieur Aryeh Deri a annoncé cette décision dans un communiqué, disant qu’elle avait été prise suite à une recommandation du ministre de la Sécurité intérieure et des Affaires stratégiques Gilad Erdan, qui est également chargé de la lutte contre la campagne du BDS (Boycott, Divestment and Sanctions).

Un communiqué de presse du bureau de Deri a précisé que Lydia de Leeuw avait été interdite d’entrée sur le territoire « parce qu’elle prône, entre autres raisons, les boycotts et qu’elle prend constamment part à des activités contre l’Etat [d’Israël] ».

« Je vais exercer mon autorité et empêcher l’entrée en Israël de tout individu cherchant à nuire à l’Etat », a dit Deri.

« Cette femme agit constamment en faveur du boycott et veut porter préjudice à Israël. J’ai donc empêché son entrée », a-t-il ajouté. « Ce sera encore le cas à l’avenir lorsqu’il faudra boycotter des activistes qui tentent de pénétrer en Israël ».

« Les règles ont changé », a dit Erdan dans un communiqué. « Comme n’importe quel pays normal, Israël ne cédera pas à ceux qui promettent de lui nuire ».

« Ceux qui font la promotion du boycott d’Israël et qui cherchent à nuire à ses citoyens ne sont pas les bienvenus ici », a-t-il ajouté.

Le bureau d’Erdan a indiqué que de Leeuw « fait de fréquents discours » lors des événements organisés par le BDS et qu’elle a été active dans le réseau du BDS des Pays-Bas.

Au début du mois, les responsables israéliens avaient interdit à une activiste juive pro-palestinienne d’entrer dans le pays et ils l’avaient expulsée en raison de son soutien au boycott du pays.

Cette affaire avait mis en lumière une loi relativement récente qui permet au ministre de l’Intérieur d’expulser ou de refuser l’entrée dans le pays aux partisans du mouvement BDS.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...