Israël va annoncer une appropriation de terrain dans la vallée du Jourdain
Rechercher

Israël va annoncer une appropriation de terrain dans la vallée du Jourdain

Le gouvernement va déclarer 1,5km², proche des implantations du sud de Jéricho, terrain d’état dans la plus grande saisie de ce type depuis 2014

La vallée du Jourdain. (Crédit : CC BY Trocaire, Flickr)
La vallée du Jourdain. (Crédit : CC BY Trocaire, Flickr)

Le gouvernement israélien va annoncer l’allocation d’1,5 km² de terrain agricole en Cisjordanie, près de la ville palestinienne de Jéricho, comme terrain d’état, la plus grande appropriation de terrain de ce type depuis août 2014.

La zone, dont une partie a été travaillée ces dernières années par des fermiers israéliens, est située au nord de l’implantation d’Almog, en Cisjordanie, dans la vallée du Jourdain, selon un reportage de la radio militaire diffusé mardi. Des informations supplémentaires sur la décision devraient être publiées mercredi matin.

Israël a précédemment utilisé une loi ottomane de 1858, établissant que le terrain laissé en jachère pendant plusieurs années peut revenir au gouvernement, comme base légale d’une telle décision.

La procédure a été approuvée par les fonctionnaires gouvernementaux israéliens et devrait recevoir son approbation finale dans les prochaines semaines, selon la radio militaire.

Cette action intervient parmi une hausse des tensions avec l’Union européenne, qui a plus tôt cette semaine déclaré que ses accords avec Israël ne s’étendaient pas au-delà de la Ligne verte, irritant Jérusalem.

L’ambassadeur américain Dan Shapiro a également déclaré lundi que Washington était « inquiet et perplexe » sur la politique d’implantations d’Israël, dont il dit qu’elle soulève « des questions honnêtes sur les intentions à long-terme d’Israël. »

« Ce gouvernement et les précédents gouvernements israéliens ont exprimé à plusieurs reprises leur soutien pour un accord négocié qui impliquerait une reconnaissance mutuelle et une séparation, a-t-il déclaré. Cependant la séparation deviendra de plus en plus difficile » si Israël continue à étendre ses implantations.

L’appropriation anticipée devrait s’attirer des réactions négatives de l’Union européenne, des Etats-Unis, et de l’Autorité palestinienne, selon la radio militaire.

Le coordinateur des activités gouvernementales dans les Territoires (COGAT), l’institution du ministère de la Défense servant d’administration civile en Cisjordanie, a confirmé l’information selon laquelle la décision attendant son approbation finale, et avait déjà reçu un feu vert des hauts fonctionnaires et des experts.

La dernière action de ce type entreprise par le gouvernement israélien, en août 2014, a impliqué l’appropriation de près de 4 km² en Cisjordanie, près du site où trois adolescents israéliens avaient été enlevés et tués quelques mois auparavant.

L’armée israélienne a déclaré qu’il n’y avait pas de revendication de propriété palestinienne sur le terrain en question, mais l’action a été sévèrement condamnée par les gouvernements américain et européen.

Le dirigeant de l’ONG « La paix maintenant » avait déclaré à ce moment que c’était la plus grande confiscation de terrain de Cisjordanie par le gouvernement israélien depuis les années 1980.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...