J.K. Rowling défend son opposition au boycott culturel d’Israël
Rechercher

J.K. Rowling défend son opposition au boycott culturel d’Israël

"Le partage de l'art et de la littérature à travers les frontières est un immense pouvoir pour le bien", souligne l'auteure

L'écrivain britannique JK Rowling en 2010 (PhotoL Daniel Ogren CC BY-SA Wikimedia Commons)
L'écrivain britannique JK Rowling en 2010 (PhotoL Daniel Ogren CC BY-SA Wikimedia Commons)

J.K. Rowling a défendu sa décision de s’opposer au boycott culturel d’Israël sur son compte Twitter.

« Le partage de l’art et de la littérature à travers les frontières est un immense pouvoir pour le bien dans ce monde », a écrit Rowling.

L’auteure d’Harry Potter a été critiquée par un certain nombre de ses fans sur les médias sociaux après qu’elle a rejoint 150 artistes britanniques en signant une lettre ouverte, publiée par The Guardian la semaine dernière, soutenant l’engagement culturel avec l’Etat juif et s’opposant au boycott culturel.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...