Jason Greenblatt fustige la « flottille inversée » qui vise à briser le blocus
Rechercher

Jason Greenblatt fustige la « flottille inversée » qui vise à briser le blocus

"Le Hamas doit cesser avec ces mises en scène théâtrales qui mettent sans nécessité des vies en danger", a dit l'envoyé spécial, peu avant que le bateau ne tente de quitter Gaza

Raphael Ahren est le correspondant diplomatique du Times of Israël

L'envoyé spécial des États-Unis, Jason Greenblatt, assiste à une conférence de presse concernant l'accord sur l'eau entre Israël et l'Autorité palestinienne, le 13 juillet 2017. (Yonatan Sindel/Flash90)
L'envoyé spécial des États-Unis, Jason Greenblatt, assiste à une conférence de presse concernant l'accord sur l'eau entre Israël et l'Autorité palestinienne, le 13 juillet 2017. (Yonatan Sindel/Flash90)

L’envoyé pour la paix du président américain Donald Trump pour le conflit israélo-palestinien Jason Greenblatt a critiqué mardi la « flottille inversée », une initiative prise par des militants palestiniens visant à rompre le blocus naval de l’enclave côtière, qui devrait quitter ses amarres dans l’après-midi.

Dans une série de tweets parus au ce matin, Greenblatt a condamné le Hamas, qui dirige la bande depuis 2007, pour ce qu’il a qualifié de « mises en scène meurtrières » qui mettent sans nécessité en péril la vie de civils innocents.

« Tous ceux qui incitent à cette ‘flottille inversée’, aujourd’hui, devraient avoir honte. Le Hamas traite cela comme une pièce qui sera interprétée devant un public médiatique en direct. Mais ce sont des vies réelles que le Hamas met cyniquement en péril dans une démarche cynique de se cramponner au pouvoir », a dit Greenblatt.

« Il n’y a aucun raccourci possible en vue d’un meilleur avenir pour toutes les populations de la région. Le Hamas doit cesser ses mises en scène meurtrières qui mettent sans nécessité en péril des vies et commencer le processus de construction de meilleures existences pour les Palestiniens de Gaza et leurs voisins », a-t-il continué.

Selon les organisateurs, un bateau de pêche appelé Al-Hurriyah (Liberté) tentera mardi de quitter Gaza vers une destination encore inconnue. Le navire devrait transporter à son bord 35 Palestiniens qui sont soit blessés, soit en quête d’un traitement, ou qui désirent faire des études à l’étranger.

« Les organisateurs de ce mouvement de protestation ont averti les passagers potentiels qu’il est probable que le bateau Al-Hurriyah soit attaqué par la marine israélienne et qu’ils pourraient également être arrêtés. Et pourtant, Abdul Menim Aabed, cloué dans un fauteuil roulant, et d’autres attendent de pouvoir s’inscrire pour cette première tentative de voyage ou pour d’autres qui suivront », selon un site internet proche des organisateurs.

« Tandis que nous ne soutenons aucun parti ni aucune faction palestinienne particulière, la Coalition des flottilles de la liberté salue cette mission humanitaire et appelle les gouvernements et les peuples du monde à passer à l’action pour garantir un passage en sécurité à ces bateaux et aux civils qui sont à bord », a commenté mardi l’organisation.

Mais Greenblatt qui, dans le passé, a attaqué le Hamas, a indiqué qu’il considérerait le groupe terroriste à la tête de Gaza comme responsable de toute violence résultant potentiellement de la ‘flottille inversée’.

« Chaque vie que le Hamas met en danger représente une famille et une communauté. La perte d’une vie serait suffisamment atroce mais, à travers son ‘leadership’ cynique, le Hamas met en péril de nombreuses vies et éteint l’avenir d’une génération toute entière », a-t-il tweeté.

« Le Hamas a été élu par les Palestiniens en 2006 et depuis lors, Gaza est devenu l’un des pires endroits de la terre et pourtant, les dirigeants du Hamas blâment les autres pour leurs problèmes. Gaza n’ira bien que lorsqu’il y aura un vrai leadership », a continué l’envoyé américain.

« Le Hamas a détourné des milliards de dollars d’aide et acheté des missiles au lieu de produits alimentaires, et construit des tunnels terroristes au lieu d’écoles et d’hôpitaux. Cette Flottille est un recul en plus pour le Hamas et sa gouvernance entraîne avec lui les Palestiniens ».

Israël maintient un blocus sécuritaire sur Gaza pour empêcher le Hamas, groupe terroriste islamiste qui dirige la bande et cherche à détruire Israël, d’importer des armes.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...