Rechercher

Jérusalem : un garçon de 12 ans inculpé de l’attentat qui a blessé une policière

Un garçon a été accusé de terrorisme pour avoir tenté de poignarder des policiers dans la Vieille Ville le mois dernier ; une policière légèrement blessée lors de l'altercation

Les forces de sécurité israéliennes gardent la scène d'une attaque au couteau à la Porte de la chaîne sur le Mont du Temple, dans la Vieille Ville de Jérusalem, le 26 septembre 2019. (Noam Revkin Fenton/Flash90)
Les forces de sécurité israéliennes gardent la scène d'une attaque au couteau à la Porte de la chaîne sur le Mont du Temple, dans la Vieille Ville de Jérusalem, le 26 septembre 2019. (Noam Revkin Fenton/Flash90)

Le procureur de Jérusalem a inculpé dimanche un jeune garçon de 12 ans en vertu des lois antiterroristes pour avoir tenté de poignarder une policière dans la Vieille Ville de Jérusalem, le mois dernier.

Selon l’acte d’accusation, le 26 septembre, le jour de l’attaque, le mineur a assisté aux prières à la mosquée Al-Aqsa sur le Mont du Temple.

À la fin des prières, il se serait approché d’un groupe d’officiers féminins à la Porte de la chaîne du Mont du Temple, au-dessus de la zone du mur Occidental, sorti un couteau et essayé de poignarder les officiers.

Au cours de l’altercation qui a suivi, une policière de 34 ans a été légèrement blessée lorsqu’une barrière de sécurité est tombée sur sa main.

Une policière légèrement blessée lors d’une attaque à l’arme blanche se fait soigner au mur Occidental dans la Vieille Ville de Jérusalem, le 26 septembre 2019. (Noam Revkin Fenton/Flash90)

Selon l’acte d’accusation, un membre du personnel du Waqf, le comité musulman qui supervise le site, a tenté d’attraper le garçon et de le soustraire à la police.

Le garçon a été maîtrisé sur les lieux et arrêté.

Le garçon est accusé d’avoir commis un acte de terrorisme dans lequel il a tenté illégalement de blesser une personne avec un couteau pour des motifs religieux et nationalistes.

Les procureurs ont demandé que le garçon reste en détention jusqu’à la fin de la procédure judiciaire.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...