Joe Biden recevra le roi de Jordanie à Washington le 19 juillet
Rechercher

Joe Biden recevra le roi de Jordanie à Washington le 19 juillet

Cette visite "soulignera le partenariat stratégique de longue date entre les Etats-Unis et la Jordanie, un allié et un partenaire clé"

Le roi Abdallah II de Jordanie, (à droite), rencontre le vice-président américain Joe Biden, au palais Husseiniya à Amman, Jordanie, le 10 mars 2016. (AP/Raad Adayleh)
Le roi Abdallah II de Jordanie, (à droite), rencontre le vice-président américain Joe Biden, au palais Husseiniya à Amman, Jordanie, le 10 mars 2016. (AP/Raad Adayleh)

Le président américain Joe Biden recevra le roi Abdallah II de Jordanie à Washington le 19 juillet, une « occasion d’aborder les nombreux défis auxquels est confronté le Moyen-Orient », a fait savoir mercredi la Maison Blanche.

La rencontre doit aussi permettre de « mettre en valeur le rôle moteur de la Jordanie en matière de paix et de sécurité dans la région », alors que la monarchie centenaire a été secouée au printemps par une crise inédite.

Cette visite, à laquelle participeront la reine Rania et le prince héritier Hussein, « soulignera le partenariat stratégique de longue date entre les Etats-Unis et la Jordanie, un allié et un partenaire clé », selon un communiqué.

Washington entend « renforcer la coopération bilatérale en matière politique, sécuritaire et économique ».

La monarchie jordanienne a été ébranlée en avril par une crise sans précédent dans sa longue histoire, les autorités évoquant un « complot maléfique » visant à déstabiliser le trône.

Un tribunal jordanien doit rendre sa décision jeudi dans le procès de deux anciens hauts responsables du royaume, accusés d’avoir voulu renverser Abdallah II au profit de son demi-frère Hamza.

Ce dernier, considéré comme le principal protagoniste de la crise, et accusé d’avoir demandé l’aide de l’Arabie saoudite pour parvenir à ses fins, ne sera pas jugé. Il a en effet fait depuis acte d’allégeance au roi, et promis de lui rester fidèle.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...