Israël en guerre - Jour 145

Rechercher

Jordanie : Le restaurant « October 7 » dit changer de nom après des pressions politiques

Le restaurant avait ouvert ses portes dans le quartier de Mazar, au sud de la ville de Kerak, près de la rive jordanienne de la mer Morte

Un restaurant nommé "7 octobre", célébrant le massacre du Hamas, dans le quartier sud de Mazar, au sud de la ville de Kerak, en Jordanie, dans une vidéo postée le 24 janvier 2024. (Capture d'écran : X ; utilisée conformément à l'article 27a de la loi sur le droit d'auteur)
Un restaurant nommé "7 octobre", célébrant le massacre du Hamas, dans le quartier sud de Mazar, au sud de la ville de Kerak, en Jordanie, dans une vidéo postée le 24 janvier 2024. (Capture d'écran : X ; utilisée conformément à l'article 27a de la loi sur le droit d'auteur)

Un nouveau restaurant baptisé « October 7 », en Jordanie, qui rendait hommage au massacre commis par le groupe terroriste du Hamas contre près de 1 200 personnes en Israël au cours d’un assaut brutal qui avait balayé le sud de l’État juif à cette date, a indiqué qu’il allait changer son nom en raison de pressions exercées dans ce sens.

Le restaurant de shawarma avait ouvert ses portes dans le quartier de Mazar, au sud de la ville de Kerak, près de la rive jordanienne de la mer Morte, selon une vidéo publiée sur les réseaux sociaux qui est devenue rapidement virale.

Le site d’information Ynet a cité un post écrit, sur Facebook, par le propriétaire de l’établissement qui a indiqué qu’il était dans l’obligation de changer ce nom « en raison des pressions politiques », ayant été averti par les autorités locales qu’il pourrait perdre sa licence commerciale. Elles ont fait valoir qu’il était interdit de donner à un restaurant un nom ayant une connotation politique.

« La date du 7 octobre est une date honorable qui restera gravée dans nos cœurs pour l’éternité. Je ne recherchais pas la célébrité, ni les tendances, ni la publicité. Je suis fier de moi et je suis fier d’avoir fait trembler la fragile entité [Israël] par le biais du nom d’un restaurant et je suis fier d’avoir semé la terreur dans leurs cœurs au cours des deux derniers jours », a-t-il écrit, précisant qu’il n’avait pas encore trouvé de nouveau nom.

Un nom qui avait suscité l’indignation en Israël, notamment de la part du chef de l’opposition Yair Lapid qui avait exigé une condamnation des leaders jordaniens.

« La glorification honteuse du 7 octobre doit cesser », avait écrit Lapid sur X, dans un tweet en anglais. « L’incitation à la haine et la haine contre Israël engendrent le terrorisme et l’extrémisme qui ont conduit au massacre brutal du 7 octobre. Nous attendons du gouvernement jordanien qu’il condamne cela publiquement et sans équivoque ».

Près de la moitié de la population jordanienne est palestinienne.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.