Rechercher

Judo: Israël suspend tout contact avec Alain Schmitt, accusé de violences conjugales

Alain Schmitt a été arrêté en état d'ivresse ce week-end, quelques heures avant son départ prévu pour Israël, où il était attendu pour diriger l'équipe nationale féminine

Le judoka français Alain Schmitt lors de l'Euro-judo de Criel-sur-mer (Seine-Maritime, Normandie, France), le 4 octobre 2014. (Crédit : Mersois / CC BY-SA 4.0)
Le judoka français Alain Schmitt lors de l'Euro-judo de Criel-sur-mer (Seine-Maritime, Normandie, France), le 4 octobre 2014. (Crédit : Mersois / CC BY-SA 4.0)

La Fédération israélienne de judo a suspendu tout contact avec l’entraîneur de judo français Alain Schmitt, relaxé mercredi en France après des accusations de violences conjugales, a affirmé le porte-parole de la Fédération à l’AFP. 

« Nous avons suspendu tout contact avec lui », a déclaré Gil Levanony, le porte-parole de la Fédération de judo israélienne à l’AFP.

Estimant « n’avoir pas assez de preuves de culpabilité » de violences de l’ex-membre de l’équipe de France de judo sur sa compagne Margaux Pinot ce week-end en Seine-Saint-Denis, le tribunal correctionnel de Bobigny a relaxé Alain Schmitt lors d’une audience en comparution immédiate qui ne s’est achevée qu’au cour de la nuit de mardi à mercredi.

Alain Schmitt, 38 ans, a été arrêté en état d’ivresse dans la nuit de samedi à dimanche au Blanc-Mesnil quelques heures avant son départ prévu pour Israël, où il était attendu pour prendre les rênes de l’équipe nationale féminine.

Sa nomination avait été annoncée par la Fédération israélienne de judo le 15 novembre, son président Moshé Ponti ayant salué l’arrivée d’un « entraîneur excellent qui contribuera à l’équipe nationale ».

La championne olympique Margaux Pinot accuse son compagnon et ex-entraîneur au sein du club l’Étoile Sportive du Blanc-Mesnil de lui avoir asséné des coups, tiré les cheveux mais aussi d’avoir tenté de l’étrangler lors d’une altercation dans l’appartement de la jeune femme de 27 ans.

Médaillé de bronze aux Mondiaux de 2013 (-81 kg), Alain Schmitt a déclaré au tribunal envisager son départ pour Israël comme un « réel changement de vie ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...