Rechercher

Kanye West déclare « la guerre aux Juifs » après la restriction de son compte Instagram

Le rappeur a accusé les Juifs de l'avoir saboté après que la plateforme de réseaux sociaux a restreint son compte en raison de messages envoyés à Puff Daddy

Kanye West arrivant à la Vanity Fair Oscar Party, à Beverly Hills, en Californie, le 9 février 2020. (Crédit : Evan Agostini/Invision/AP/Dossier)
Kanye West arrivant à la Vanity Fair Oscar Party, à Beverly Hills, en Californie, le 9 février 2020. (Crédit : Evan Agostini/Invision/AP/Dossier)

Le célèbre rappeur Kanye West a semblé menacer les Juifs dans un tweet posté dimanche, peu après que son compte Instagram a été restreint pour avoir posté du contenu considéré, par certains utilisateurs ,comme antisémite.

« Ce soir, je suis un peu fatigué, mais une fois plus réveillé, les Juifs vont subir la ‘Death con 3’. Ce qui est amusant, c’est que je ne peux pas être taxé d’antisémitisme car les Noirs sont, en réalité, également Juifs. »

Le message a ensuite été supprimé par Twitter pour avoir enfreint les règles de sa politique en matière de conduite haineuse.

L’expression « Death con 3 » semble être une utilisation erronée du niveau d’alerte élevé DEFCON 3 de l’armée américaine.

Il s’est également exprimé contre le fondateur juif de Meta, Mark Zuckerberg, pour les restrictions d’Instagram.

« Regarde ça Mark », a écrit West, partageant une photo d’eux côte à côte. « Comment tu m’as viré d’Instagram ! Toi qui étais mon poto. »

West – qui se fait maintenant appeler Ye – n’avait pas posté sur Twitter depuis les élections américaines de 2020. Il n’y est revenu qu’une fois que son compte Instagram a été restreint après avoir publié des captures d’écran d’une dispute avec la star du hip-hop Sean Combs, également connue sous le nom de Puff Daddy ou Diddy.

Dans l’un de ses messages, West a déclaré : « Je vais t’utiliser comme exemple pour rappeler au peuple juif, qui t’a dit de me contacter, que personne ne peut me menacer ou m’influencer ». West a légendé son post Instagram « Jésus est Juif ».

La déclaration faisait partie d’une dispute entre les deux rappeurs au sujet d’un t-shirt « White Lives Matter » porté par West lors d’un défilé de mode à Paris. Le slogan controversé a été décrit par l’Anti-Defamation League (ADL) comme une « phrase suprématiste blanche ».

Il n’était pas clair à qui West faisait référence dans sa publication, mais les commentaires ont attiré l’attention de l’American Jewish Committee (AJC).

Sean « Diddy » Combs acceptant le prix pour l’ensemble de sa carrière lors des BET Awards et Kanye West à l’arrière gauche, au Microsoft Theater, à Los Angeles, le 26 juin 2022. (Crédit : AP Photo/Chris Pizzello)

« Kanye West a eu une série remarquable de divagations cette semaine – même pour lui ! Ye doit comprendre que les mots comptent, en particulier lorsqu’il est question d’un commentaire antisémite vicieux qui a récemment fait surface sur les réseaux sociaux », a déclaré l’AJC.

« S’il veut avoir une quelconque crédibilité en tant que commentateur sur les questions sociales, et même en tant que musicien, il pourrait peut-être commencer par trouver comment faire valoir son point de vue sans fomenter la haine des Juifs », a ajouté l’AJC.

Jeudi, West a affirmé que l’ancien conseiller principal de la Maison Blanche, Jared Kushner, a négocié les Accords d’Abraham afin de « faire de l’argent », lors d’une interview avec Tucker Carlson sur Fox News.

West a affirmé que Kushner et son frère Josh, qui sont tous deux Juifs, faisaient office de « manutentionnaires » pour l’ancien président américain Donald Trump et a affirmé qu’ils se contentent « de le regarder ou de regarder Trump comme si nous étions des ahuris et que eux étaient des hommes d’affaires ».

Le rappeur Kanye West montrant au président Donald Trump une photographie d’un avion à hydrogène lors d’une réunion dans le bureau ovale de la Maison Blanche, à Washington, le 11 octobre 2018. (Crédit : AP Photo/Evan Vucci)

« Après m’être vraiment assis avec Jared et Josh et avoir parlé avec eux… J’étais comme, ‘Wow, ces gars ont vraiment appris de [l’ancien président américain Donald] Trump et sont d’excellents manipulateurs' », a déclaré West à Fox News, alors qu’il revenait sur sa relation avec les Kushner.

Kushner a fait l’objet d’un examen minutieux de la part des démocrates au sujet du fonds d’investissement qu’il a créé après avoir quitté la Maison Blanche et qui a accepté 2 milliards de dollars du Fonds d’investissement public saoudien contrôlé par le prince héritier Mohammed ben Salmane. Kushner et le prince héritier ont forgé une relation étroite lorsque Trump était en poste.

Ben Salmane aurait été plus ouvert aux accords d’Abraham que d’autres responsables du royaume saoudien. Les analystes affirment que Bahreïn n’aurait pas accepté de normaliser ses relations avec Israël en 2020 sans le feu vert de Ryad.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...