Kushner : les États-Unis ne souhaitent pas d’annexion avant le scrutin du 2 mars
Rechercher

Kushner : les États-Unis ne souhaitent pas d’annexion avant le scrutin du 2 mars

Le conseiller de Trump souhaite que Jérusalem attende les élections en Israël, les parties devant régler les détails sur plusieurs mois ; Netanyahu voulait une action immédiate

Le conseiller principal et gendre du président américain Donald Trump, Jared Kushner, a exprimé l’espoir qu’Israël attende les élections législatives du 2 mars avant d’annexer des parties de la Cisjordanie, ce qui éloigne encore plus la position de Washington et du Premier ministre Benjamin Netanyahu, qui a affirmé cette semaine que le plan de paix Trump donnait à Israël le feu vert pour une action immédiate.

Ces commentaires ont été formulés alors qu’Israël annonçait que son cabinet intérimaire se réunirait mardi prochain pour procéder au vote sur l’annexion.

Mais Jared Kushner a précisé qu’une telle décision prendrait plusieurs mois et que l’administration Trump ne soutiendrait pas de résolution de la Knesset avant les élections.

« L’espoir est qu’ils attendent jusqu’après l’élection et nous allons travailler avec eux pour essayer de trouver quelque chose », a déclaré le conseiller américain à GZERO Media, dans une interview publiée mercredi dernier.

A la question de savoir si l’administration Trump soutiendrait une décision immédiate d’Israël d’annexer la vallée du Jourdain et les implantations de Cisjordanie, Kushner a répondu : « Non ».

L’ambassadeur américain en Israël David Friedman (à gauche), écoute le conseiller principal de la Maison Blanche Jared Kushner qui prononce un discours lors de l’ouverture de l’ambassade américaine à Jérusalem, le 14 mai 2018. (Menahem Kahana/AFP)

L’ambassadeur américain en Israël, David Friedman, a laissé entendre plus tôt dans la journée de mercredi qu’il faudra peut-être du temps avant qu’Israël puisse entamer ses plans d’annexion de la vallée du Jourdain et de toute implantation en Judée-Samarie [Cisjordanie], soulignant qu’un comité israélo-américain chargé de discuter des paramètres exacts de l’annexion présumée devait d’abord être établi avant que Jérusalem puisse faire avancer son projet. Immédiatement après la révélation du plan de paix à la Maison Blanche, il avait néanmoins assuré qu’Israël pouvait entamer le processus dès à présent.

« Ce comité travaillera avec toutes les délibérations nécessaires pour atteindre son objectif. Mais c’est un processus qui exige un certain effort, une certaine compréhension, un certain calibrage. Nous devons examiner les paramètres et nous assurer qu’ils ne sont pas en contradiction avec les cartes », a-t-il fait savoir lors de la réunion de mercredi.

Dans son interview avec Gzero Media, Jared Kushner a expliqué qu’actuellement Israël et les États-Unis ont « plus qu’une simple liste de critères », et que le panel conjoint devrait travailler « sur deux mois pour transformer cela en un document dont nous soyons tous deux satisfaits ».

« Nous allons maintenant commencer à travailler sur les aspects techniques, mais je pense que nous avons besoin d’un gouvernement israélien en place pour aller de l’avant », a-t-il déclaré.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...