Rechercher

La députée FN, et les « gens bien qui n’aiment pas les Juifs »

Conseillère régionale de Bretagne et désormais ex-candidate du FN aux législatives, Catherine Blein voit des immigrés et des juifs partout

Catherine Blein est conseillère régionale de Bretagne et ex-candidate du FN aux législatives (Crédit: capture d'écran Youtube/Agence2Presse)
Catherine Blein est conseillère régionale de Bretagne et ex-candidate du FN aux législatives (Crédit: capture d'écran Youtube/Agence2Presse)

Sur les réseaux sociaux, malgré les consignes venant du QG du parti, Catherine Blein, candidate FN, est totalement incontrôlable.

Homosexuels, musulmans et juifs font partie de ses cibles favorites. La conseillère régionale FN en Rhône-Alpes se déchaîne littéralement sur ses comptes Twitter et Facebook.

Mais Catherine Blein, ex-porte-parole du Bloc identitaire a identifié les responsable de tous les maux dont est victime la France, principalement menacée, selon elle, de « l’invasion par les musulmans » : ce sont les politiques qui prennent leurs « ordres chez les francs-maçons et l’association des Juifs de France ».

Contactée par la rédaction de Buzzfeed, l’élue FN, obnubilée par les immigrés assume : « Vous allez voir, Macron, quand il sera président, il va aller dîner au Crif. C’est un adoubement, une espèce de coutume qui a, à l’origine, une signification particulière. »

Catherine Blein détaille alors les causes de l’antisémitisme : « On nous rebat les oreilles avec la Shoah. Il y a un deux poids deux mesures avec le génocide vendéen par exemple, alors qu’on passe son temps à nous culpabiliser avec la Shoah. Ça génère un antisémitisme qui n’est pas méchant. Je connais plein de gens bien qui n’aiment pas particulièrement les Juifs. Notamment chez les catholiques ».

Suite à ses déclarations, Catherine Blein a été « désavouée, elle ne sera pas candidate aux législatives » explique une responsable FN. Quid de Jean-François Jalkh, toujours vice-président du FN, malgré des déclarations négationnistes, homophobes et antisémites ?

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...