La loi se durcit pour les piétons et les cyclistes en Israël
Rechercher

La loi se durcit pour les piétons et les cyclistes en Israël

D’après cette nouvelle loi, chacun devra respecter sa place sur la voix publique

Parc Hamesila de Baka dispose d'une piste pour les cyclistes longue de cinq kilometres. (Photo: Shmuel Bar-Am)
Parc Hamesila de Baka dispose d'une piste pour les cyclistes longue de cinq kilometres. (Photo: Shmuel Bar-Am)

Le comité des affaires économiques de la Knesset a approuvé en deuxième et troisième lecture un projet de loi du gouvernement concernant la rationalisation des services municipaux et la mise en application de la loi concernant les cyclistes et les piétons, rapporte Ynet.

Cette loi permettra de donner plus de pouvoirs aux inspecteurs municipaux concernant les violations des cyclistes et des trottinettes qui ne respectent pas la loi en roulant sur les zones piétonnes et inversement concernant les piétons marchant sur les zones cyclables.

Ceux qui enfreignent la loi devront payer une amende dont le montant sera déterminé selon les autorités de chaque ville mais qui devrait s’élever à une centaine de shekels.

D’après cette loi, chacun devra respecter sa place sur la voix publique. De plus, les cyclistes utilisant leur téléphone ou leurs écouteurs en roulant pourront être punis par la loi.

Cette loi prendra effet six mois après sa publication officielle afin de permettre à la police de mettre en place les procédures d’applications et que chaque autorité locale puisse s’organiser.

Une discussion autour de la sévérité de la nouvelle loi a été soulevée auprès du comité concernant l’amende des piétons marchant sur les pistes cyclables.

Selon l’adjointe au maire de Tel Aviv-Jaffa, Meital Lehavi, la loi régule tous les usagers sans exception aussi bien les cyclistes que les piétons.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...