La lutte contre le tramway s’intensifie dans la colonie allemande de Jérusalem
Rechercher

La lutte contre le tramway s’intensifie dans la colonie allemande de Jérusalem

Deux groupes de citoyens sont en désaccord concernant une section de la rue Emek Refaim, au cœur du quartier chic

Jessica Steinberg est responsable notre rubrique « Culture & Art de vivre »

Un aperçu de ce à quoi pourrait ressembler la rue Emek Refaim dans le quartier de la colonie allemande de Jérusalem avec le tramway qui la traverse. (Autorisation de Refaim BaMoshavot)
Un aperçu de ce à quoi pourrait ressembler la rue Emek Refaim dans le quartier de la colonie allemande de Jérusalem avec le tramway qui la traverse. (Autorisation de Refaim BaMoshavot)

Une lutte s’intensifie sur l’emplacement de la voie ferrée prévue dans le quartier de la colonie allemande de Jérusalem, où deux groupes de résidents différents et un comité d’urbanistes tentent de déterminer où placer une partie cruciale des rails.

Une nouvelle proposition de l’un des groupes de résidents de construire une partie du tramway sous un tunnel près d’Emek Refaim, la rue principale de la colonie allemande, les met en désaccord avec un autre groupe qui ne veut pas d’une dépense d’un demi-milliard de shekels et de retard supplémentaire de construction.

Le comité de planification et de construction a donné à la municipalité 30 jours pour prendre une décision sur le placement des voies.

« La ville est amoureuse de ce qui a eu lieu sur la route de Jaffa, ils veulent faire une autre route de Jaffa », a déclaré Linda Adams de Refaim BaMoshavot, du comité directeur des résidents qui luttent contre la ligne ferroviaire prévue, se référant à la section de la rue du centre-ville de Jérusalem.

Seulement 1 200 mètres de ligne de chemin de fer étaient initialement prévues pour la rue HaRakevet, qui est parallèle à Emek Refaim et porte le nom de l’ancien train ottoman qui traversait ce quartier historique.

Lorsque la ville a transformé les voies ferrées historiques en Park HaMesila, un parc maintenant populaire utilisé par les coureurs, les cyclistes et les passants en direction et en provenance du complexe de la Première Station, cela a remplacé le plan de construction des nouvelles voies ferrées.

La carte proposée pour la poursuite de la construction du système de tramway de Jérusalem. La section à travers Emek Refaim est en bleu clair. (Gracieuseté de JNET)

Le plan de travail consiste en deux séries de pistes sur une partie de Emek Refaim, avec un peu de trafic automobile redirigé sur les extrémités nord et sud de la rue. C’est beaucoup de mouvement pour ce qui est essentiellement une route principale étroite et à deux voies du quartier, selon les opposants.

Refaim BaMoshavot estime que cela va ruiner le caractère de la rue et du quartier historique, le transformant en une rue bondée de Jaffa Road au centre-ville, tandis que l’autre groupe, le Gonnenim Urban Forum, encourage cette nouvelle voie des transports publics qui a besoin d’un meilleur système pour se déplacer plus rapidement et efficacement.

La ville, a déclaré Adams, a essayé d’obtenir de l’argent pour Emek Refaim, et ses commerces vides, et voit le tramway comme un moyen d’amener des changements dans la rue.

« Il y a beaucoup de raisons pour lesquelles Emek ne marche pas trés bien et le fait d’installer un tramway ne fea pas du bien », a-t-elle déclaré. « Les gens sur Emek vont juste s’en aller, ou peut-être que les propriétaires vendront leurs appartements. Peu importe, la rue sera désertée pendant au moins sept ans lors des travaux de construction. »

Une photo de la construction du tramway sur la route de Jaffa en 2009, les propriétaires de magasins se plaignaient que les travaux en cours ruinaient leurs entreprises. (Yossi Zamir / Flash90)

Le Forum Urbain de Gonenim, cependant, pense qu’un tramway est la bonne réponse commerciale.

« La rue est pleine d’embouteillages, et il est parfois difficile de se déplacer », a déclaré Itamar Shahar, avocat et urbaniste du forum. « Un tramway offrira plus de paix et de calme et l’accès au quartier sera plus facile. »

Emek Refaim était le site prévu pour cette partie des rails, après la construction du parc et « personne ne voulait y toucher », a déclaré Shahar. « C’est le plus grand cadeau que ce quartier ait reçu et personne ne veut y toucher. »

Si le train était placé à côté du parc, selon l’une des suggestions, cela gâcherait tout.

Et si Refaim BaMoshavot avance maintenant l’idée du tunnel, le Forum Urbain de Gonenim, lui, estime que ce ne serait pas confortable pour les voyageurs devant s’y rendre avec des enfants, des vélos et des poussettes.

« Nous ne construisons pas de métro à Jérusalem, ni le métro de Londres », a déclaré Shahar. « Cela va faire réfléchir les gens avant de monter dans le train. »

Il voit la suggestion de tunnel comme une autre méthode pour la construction de la rampe.

« Les militants Emek veulent allonger ce processus autant que possible », a déclaré Shahar. « Ils veulent attendre jusqu’à la fin des élections municipales et la reporter autant que possible. Mais de l’autre côté, il y a ceux d’entre nous qui en avaient besoin. Nous avons besoin d’un tramway maintenant, nous ne pouvons pas compter sur les voitures privées et nous pourrions avoir cela avant toutes les autres villes, mais cela ne les intéresse pas. »

Illustration: Des passagers attendent un train dans une gare de Jérusalem. (Uri Lenz / Flash90)

Shahar a déclaré que le forum représentait une plus grande partie de la population que Refaim BaMoshavot, avec des dizaines de milliers de résidents du sud de Jérusalem qui souhaitent désespérément un transport public plus efficace.

La planification implique toujours la politique, en particulier lors de la création d’un tramway dans une zone urbaine, a déclaré Avi Lindenbaum, architecte de l’agence Ari Cohen Architecture & Urban Planning, l’entreprise qui fait partie de l’équipe du plan directeur des transports de Jérusalem.

« C’est la tourmente », a-t-il dit. « Vous devez permettre aux gens de continuer à vivre tout en faisant cette construction. »

Lindenbaum estime que la ville a considérablement amélioré son processus de construction de tramway après le projet initial sur la route de Jaffa, créant de meilleures méthodes au cours du récent tronçon Kiryat Hayovel du plan.

« Il y a 40 à 50 paramètres que nous prenons en compte lorsque nous déterminons la valeur de chaque plan », a-t-il déclaré. « Nous devons résoudre le problème d’Emek Refaim à un moment donné. C’est une ligne approuvée, que ce soit dans le ciel ou sous terre, et pour l’instant nous allons travailler ailleurs. »

Adams dit que la ville n’a pas prévu assez pour l’une des futures voies ferrées.

L’une de leurs idées est de faire en sorte que le train contourne complètement leur quartier et emprunte la Ligne verte à travers la zone industrielle voisine de Talpiot, où le plan de la ville est de créer plus d’emplois et d’options de logement.

« Evitez simplement ce quartier, c’est trop bondé », a déclaré Adams. « Est-ce que quelqu’un a vérifié ça ? Est-ce que quelqu’un a montré que tout cela est nécessaire ? Nous leur demandons de prêter plus d’attention. »

L’idée de créer une déviation à Talpiot a également des avantages et des inconvénients, a déclaré Lindenbaum. C’est possible, mais ajouterait sept minutes au trajet pour les passagers essayant d’atteindre Malcha, Pat et Gonenim.

« Lorsque vous construisez un tramway, ce n’est pas un bus, vous voulez le trajet le plus rapide possible », a-t-il déclaré. « Ces sept minutes supplémentaires sont le plus gros inconvénient, ce sont des minutes précieuses. C’est faisable, mais ça va ajouter beaucoup de temps. »

Il est prévu que l’excavation de cette prochaine section du tramway commencera à l’intersection de Pat l’année prochaine.

Cela fait partie du plan du gouvernement d’aller de l’avant avec les lignes de tramway à Jérusalem, créant 400 000 trajets quotidiens et modifiant les transports en commun dans la ville, avec cinq lignes sur 27 kilomètres de voies ferrées, 52 stations et parcs relais.

« Tout va arriver », a déclaré Lindenbaum. « Un peu plus de temps nous dira quel sera le plan final. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...