La Marche des Vivants récompense Fauci pour son courage moral sur le COVID
Rechercher

La Marche des Vivants récompense Fauci pour son courage moral sur le COVID

Le conseiller médical des USA a cité Maïmonide alors qu'il était honoré pour ses "disciplines et méthodologies de la science" face aux sceptiques du virus lors de la pandémie

Antony Fauci pose avec un Prix de la Marche des Vivants dans une vidéo publiée par le groupe de commémoration de la Shoah le 7 avril 2021. (YouTube)
Antony Fauci pose avec un Prix de la Marche des Vivants dans une vidéo publiée par le groupe de commémoration de la Shoah le 7 avril 2021. (YouTube)

JTA – Faisant le lien entre sa mission de commémoration de la Shoah et les ravages infligés par la pandémie de coronavirus, la Marche des vivants a décerné à Anthony Fauci un prix pour « le courage moral en médecine ».

Le prix décerné à M. Fauci, qui a été pendant des décennies le plus haut responsable américain chargé des maladies infectieuses, a donné lieu à un programme en ligne mercredi, la veille de la journée de commémoration de la Shoah, intitulé « Médecine et moralité ».

Brian Strom, le recteur de l’université Rutgers, qui s’est joint à la Marche des vivants, à l’Institut Maïmonide pour la médecine, l’éthique et la Shoah et à la Fondation Shoah pour organiser l’événement, a fait allusion aux attaques contre des personnalités comme M. Fauci de la part des sceptiques quant à la puissance de la pandémie de coronavirus.

« Nous avons eu la chance d’avoir un guide tout au long de la pandémie », a déclaré M. Strom. « À une époque où l’esprit public et la confiance dans les disciplines et les méthodologies de la science n’étaient pas considérés comme des vertus de haute estime, le Dr Anthony Fauci a incarné les deux. »

Le Dr Anthony Fauci (à gauche), directeur de l’Institut national des allergies et des maladies infectieuses, et le président américain Donald Trump à la Maison Blanche, le 17 avril 2020. (AP/Alex Brandon)

Fauci a fait face à une avalanche de critiques de la part des républicains, y compris de l’ancien président américain Donald Trump, pour ses mises en garde contre la négligence des pratiques de santé publique recommandées, notamment le port de masques et la distanciation sociale. Trump avait envisagé de licencier Fauci.

M. Fauci, qui a participé à l’événement sur le web, a fait référence dans ses remarques à Maïmonide, l’érudit et médecin juif médiéval.

« Maïmonide nous a rappelé que le bien et le mal coexistent, mais que nous sommes libres de choisir l’un plutôt que l’autre », a déclaré M. Fauci. « Je crois que les arts de la guérison se trouvent sur la voie du bien, la même voie que vous avez tous choisie en vous souvenant et en écoutant les voix de ceux qui ont péri dans la Shoah. »

Le programme diffusé sur YouTube était l’un des nombreux événements virtuels que la Marche des vivants a substitués pendant la pandémie à son programme éducatif annuel en Israël et en Pologne, qui comprend une marche de trois kilomètres sur le site du camp de la mort d’Auschwitz.

Elle comprenait des présentations d’historiens, de médecins et de philosophes décrivant les déprédations des médecins qui ont collaboré avec les nazis, mais aussi l’héroïsme des médecins qui ont résisté à la montée du nazisme.

Le directeur-général de Pfizer Albert Bourla s’exprime sur un site de production de Pfizer à Portage, dans le Michigan, le 19 février 2021. (Crédit : AP Photo/Evan Vucci)

Albert Bourla, PDG de Pfizer, l’une des entreprises pharmaceutiques fabriquant un vaccin contre le coronavirus, a décrit comment ses parents, juifs à Thessalonique, ont survécu à la Shoah.

« Mes parents en ont beaucoup parlé », a-t-il dit. « Ils ont fait cela parce qu’ils voulaient que nous nous souvenions. Pour se souvenir des vies qui ont été perdues, pour se souvenir de ce qui peut arriver quand on laisse le virus du mal se répandre. Mais surtout, pour se souvenir de la valeur d’une vie humaine. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...