La marine iranienne construit des sous-marins nucléaires et des destroyers
Rechercher

La marine iranienne construit des sous-marins nucléaires et des destroyers

Les autorités indiquent que cette production de vaisseaux aura lieu dans le cadre de l'accord nucléaire conclu avec les puissances mondiales, dans un contexte de tensions avec les Etats-Unis sur le programme balistique de Téhéran

Un navire iranien lors d'un exercice dans le détroit d'Ormuz (Crédit : capture d'écran YouTube)
Un navire iranien lors d'un exercice dans le détroit d'Ormuz (Crédit : capture d'écran YouTube)

L’Iran construit un nouveau destroyer qui devrait être prêt l’année prochaine, et développe des sous-marins et des vaisseaux à propulsion nucléaire, a fait savoir le commandant de la marine iranienne cette semaine.

Le contre-amiral Habibollah Sayyari a expliqué que la Marine iranienne « a pour objectif d’accomplir cette tâche cette année », c’est-à-dire avant la fin de l’année iranienne qui s’achève en mars, selon l’agence de presse semi-officielle Fars.

Sayyari a également noté que les scientifiques iraniens travaillaient à développer des sous-marins et des vaisseaux à propulsion nucléaire.

Les autorités ont indiqué que cette production s’effectuera dans le cadre de l’accord sur le nucléaire conclu avec les puissances mondiales du groupe P5+1, selon les termes duquel l’Iran a accepté de réduire son programme nucléaire en échange de la levée des sanctions décidées à son encontre par la communauté internationale.

Habibollah Sayyari (Crédit : capture d'écran YouTube)
Habibollah Sayyari (Crédit : capture d’écran YouTube)

Cet accord historique est remis en cause, à un moment où le président américain Donald Trump a menacé à plusieurs reprises ces derniers mois d’abandonner ou d’amender l’accord, affirmant que le programme de missiles de l’Iran pourrait lui apporter le savoir-faire technique nécessaire pour mettre au point un système de distribution d’ogives nucléaires à l’échéance de l’accord, en 2025.

Trump doit déclarer devant le Congrès, le 15 octobre, s’il estime que l’Iran se conforme ou non à l’accord sur le nucléaire. S’il décide que cela n’a pas été le cas, cela pourrait ouvrir la voie à de nouvelles sanctions américaines et, peut-être, à l’effondrement de l’accord. Trump a annoncé la semaine dernière avoir pris sa décision mais n’être pas encore prêt à la révéler.

L’Iran a annoncé que les plans de production d’énergie nucléaire et de systèmes de propulsion pour ses vaisseaux et ses sous-marins ont été évoqués avec le chef de l’Agence internationale à l’Energie atomique (AIEA), Yukiya Amano.

« Nous mènerons à bien ce projet dans le cadre de l’accord sur le nucléaire et des accords de garantie et nous ne ferons rien au-delà de ça », a déclaré le chef du nucléaire iranien Ali Akbar Salehi, selon Fars.

Téhéran a connu une escalade des tensions avec les Etats-Unis ces dernières semaines, plus récemment en testant, au cours du week-end, un missile balistique capable d’atteindre Israël et les bases américaines dans le Golfe, amenant Trump à déclarer que l’accord historique sur le nucléaire n’avait « pas grand-chose d’un accord ».

L'Iran a annoncé, le samedi 23 septembre 2017, avoir testé avec succès un nouveau missile, ayant une portée de 2 000 km, capable d'atteindre les bases israéliennes et américaines dans le Golfe. Le missile, appelé Khorramshahr, a été lancé d'un site inconnu.(Crédit : capture d'écran / PressTV)
L’Iran a annoncé, le samedi 23 septembre 2017, avoir testé avec succès un nouveau missile, ayant une portée de 2 000 km, capable d’atteindre les bases israéliennes et américaines dans le Golfe. Le missile, appelé Khorramshahr, a été lancé d’un site inconnu.(Crédit : capture d’écran / PressTV)

Des lancements antérieurs de missile en Iran ont entraîné des sanctions américaines. La République islamique a également été accusée d’avoir violé l’esprit de l’accord sur le nucléaire passé en 2015 entre Téhéran et les puissances mondiales.

Des agences de presse ont contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...