La Marine israélienne achète quatre nouveaux navires de patrouille
Rechercher

La Marine israélienne achète quatre nouveaux navires de patrouille

Il s'agit de la première acquisition auprès d'un chantier naval israélien en 15 ans - pour un montant de 100 millions de shekels ; les bateaux seront déployés le long de la côte

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Une image informatique d'un bateau de classe Shaldag que le ministère de la Défense a dit avoir acheté au fabricant naval Israel Shipyards, le 7 juillet 2021. (Crédit : Israel Shipyards Ltd.)
Une image informatique d'un bateau de classe Shaldag que le ministère de la Défense a dit avoir acheté au fabricant naval Israel Shipyards, le 7 juillet 2021. (Crédit : Israel Shipyards Ltd.)

Pour la première fois en quinze ans, le ministère de la Défense a accepté d’acheter quatre nouveaux navires de patrouille à un chantier naval israélien dans le cadre d’un accord à hauteur de cent millions de shekels, dont la conclusion a été annoncée mercredi.

Ces bateaux de classe Shaldag, qui font 32 mètres, prendront part à des opérations de patrouille le long de la côte israélienne et seront dotés de capacités offensives et défensives variées, a indiqué le ministère de la Défense.

Un porte-parole du ministère a fait savoir que les navires seraient livrés en plusieurs étapes, au cours des quatre prochaines années.

L’accord, qui a été annoncé mercredi après des mois de délibérations par les responsables de la marine, est le premier achat de bateaux fabriqués en Israël – par la firme Israel Shipyards Ltd. — depuis une quinzaine d’années. Les autres vaisseaux achetés pendant cette période avaient tous été fabriqués à l’étranger. L’acquisition la plus récente avait été faite auprès du fabricant naval allemand ThyssenKrup, qui construit actuellement quatre nouvelles corvettes de classe Saar-6 pour la marine israélienne.

« J’applaudis cet accord qui a une importance à la fois sécuritaire et sociétale. Les navires Shaldag permettront à la marine israélienne de renforcer ses capacités sur le champ de bataille, comme nous l’avons clairement constaté pendant l’opération Gardien des murs », a commenté mercredi le ministre de la Défense Benny Gantz, évoquant le conflit de onze jours qui a opposé au mois de mai Israël et les groupes terroristes de Gaza.

« L’achat de navires fabriqués en Israël montrent la force des industries israéliennes du secteur de la défense », a-t-il ajouté.

Ces bateaux de patrouille pèsent 95 tonnes et peuvent atteindre une vitesse de 40 nœuds. Ils « permettront à la marine de répondre aux menaces qui se développeront sur le front naval au cours des prochaines années », a ajouté le ministère de la Défense.

Le président de la firme Israel Shipyards, Sami Katzav, a salué l’accord, affirmant que cet achat témoignait de la confiance de la marine à l’égard des capacités de l’entreprise.

« Nous sommes fiers de servir la marine et le ministère de la Défense de l’État d’Israël. Cette commande significative est une reconnaissance profonde de la qualité et du professionnalisme de notre entreprise en tant que fournisseur de navires avancés aux pays et aux forces de sécurité dans le monde entier », a déclaré Katzav.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...