La mémoire de Louise Pikovsky ressuscitée grâce à ses lettres retrouvées
Rechercher

La mémoire de Louise Pikovsky ressuscitée grâce à ses lettres retrouvées

De la poussière d'une armoire, au Mémorial de la Shoah, en passant par un beau webdocumentaire disponible en ligne, le courte vie de cette lycéenne juive parisienne déportée sort enfin de l'oubli

Retrouvée au fond d’une armoire poussiéreuse dans un lycée du XVIe arrondissement de Paris, la correspondance d’une jeune lycéenne juive déportée, avec sa professeure, a donné lieu à un travail commun entre professeurs, élèves et une journaliste de France 24 afin quelle ne retombe pas dans l’oubli.

Un paquet de lettres poussiéreuse, au fond d’une armoire. C’est ce que Christine Lerch a trouvé lors d’un déménagement au lycée Jean-de-la-Fontaine en 2010. Elle venait de mettre la main sur la correspondance entre Louise Pikovsky et sa professeure Mme Malingrey, une correspondance qui s’arrêtera le 22 janvier 1944, jour de son internement à Drancy prélude à sa déportation à Auschwitz.

Stéphanie Trouillard, journaliste a ainsi aidé la professeure Khalida Hatchy, à qui Mme Lerch avait confié ses trouvailles avant sa retraite, pour reconstituer la vie de Louise. Avec une équipe composée d’élèves du lycée « elles ont pu retrouver des témoins, des cousins éloignés et des anciennes élèves ».

Résultat : un webdocumentaire disponible sur le site de France 24 qui retrace le parcours de cette fille brillante dont le destin, ainsi que celui de son père, sa mère et ses trois frères et sœurs, s’est écrasé contre les murs d’Auschwitz.

Le lecture des lettres entre Louise et une professeure à la personnalité forte et cultivée sont riches en détails sur cette époque, et les sentiments d’affection et de désespoir exprimés avec pudeur dans un langage châtié s’avèrent bouleversants.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...