La police de Montréal saisit 8 000 bouteilles de vin casher illégales
Rechercher

La police de Montréal saisit 8 000 bouteilles de vin casher illégales

Deux personnes ont été arrêtées après que les autorités aient trouvé 650 caisses dans le sous-sol d'une synagogue pendant les fêtes de Pessah

Bouteilles Yarden dans les rayons (Crédit : IMP Group)
Bouteilles Yarden dans les rayons (Crédit : IMP Group)

MONTRÉAL – La police a saisi environ 8 000 bouteilles de vin casher dans une synagogue de Montréal, lors de ce qui semblait être un coup de filet lié à fête de Pessah.

Deux hommes ont été arrêtés à la synagogue Young Israel de Montréal le 26 avril, où la police a trouvé 650 caisses de vin casher dans son sous-sol, en provenance d’Israël, d’Australie et des États-Unis.

Le Québec interdit la vente privée d’alcool, excepté dans les magasins autorisés par la province, bien que certains vins et bières vendus dans les épiceries soient exemptés de cette règle.

En outre, l’importation privée d’alcool est permise si des taxes spéciales sont versées à l’État.

Selon des rapports de presse, la demande accrue de vins cashers durant la fête de Pessah, combinés à la pauvre sélection de vins casher proposés dans les magasins autorisés et leurs prix prohibitifs ont encouragé la création de « magasins » illégaux.

Ces magasins sont connus au sein de la communauté juive durant la période des fêtes.

« Il n’y a pas un grand choix de vins casher [dans les magasins autorisés] », a déclaré un membre de la synagogue à Global News. La police « semble toujours être très sévère sur le sujet ».

En 2010, une synagogue hassidique de Montréal a été accusée d’avoir fait entrer illégalement environ 1 000 bouteilles de vin casher sans autorisation.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...