La police enquête sur un graffiti nazi sur une synagogue du Colorado
Rechercher

La police enquête sur un graffiti nazi sur une synagogue du Colorado

Le rabbin se dit “attristé, mais pas surpris” après la découverte d’une croix gammée et d’un “Sig Heil”

Une croix gammée et le salut nazi "Sig Heil" retrouvé devant la synagogue Beit Torah de Colorado Springs, le 4 août 2017. (Crédit : capture d'écran KKTV)
Une croix gammée et le salut nazi "Sig Heil" retrouvé devant la synagogue Beit Torah de Colorado Springs, le 4 août 2017. (Crédit : capture d'écran KKTV)

Des voisins ont découvert vendredi un graffiti nazi sur un panneau situé devant une synagogue de Colorado Springs, ont annoncé des médias locaux.

La police a depuis ouvert une enquête sur les faits. Une croix gammée et le salut nazi « Sig Heil » ont été taggués sur le panneau.

En plus de ce vandalisme, des voitures, des maisons et des immeubles voisins ont eux aussi taggués, a indiqué la police à The Gazette de Colorado Springs.

Répondant à l’incident, Steven Kaye, le rabbin de la synagogue, a dit à la Gazette qu’il avait été « profondément attristé » mais « pas surpris » du vandalisme, ajoutant que ceux qui sont « insensibles à la différence » avaient récemment pris de l’assurance.

L’Anti-Defamation League (ADL) a appelé la police à considérer ce vandalisme comme un crime de haine.

« Cet incident soutient notre profonde préoccupation au sujet du nombre accru d’incidents motivés par les préjugés, notamment des actes d’antisémitisme, qui se produisent dans le Colorado et dans tout le pays », a déclaré Scott Levin, directeur régional de l’ADL.

Daniel Brushman, habitant de Colorado Springs, a indiqué avoir effacé la plupart du graffiti du panneau vendredi matin, mais il n’a pas pu tout enlever.

En expliquant pourquoi il avait agi ainsi, Bushman a dit à la Gazette que « tous les voisins se regardaient les uns les autres. J’étais plus que surpris de voir cela. C’est mon quartier. Nous devons vivre ici. »

Ce n’est pas la première fois que la synagogue réformée est la cible de vandalisme antisémite.

Le 20 avril 2012, les mots « Heureux 4:20 », qui font référence à la date de l’anniversaire d’Adolf Hitler, avaient été taggués sur les murs du bâtiment, ainsi que d’autres graffitis nazis.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...