La souccah de l’université du Kansas n’a pas été vandalisée, mais abîmée par l’orage
Rechercher

La souccah de l’université du Kansas n’a pas été vandalisée, mais abîmée par l’orage

La souccah avait été retrouvée détruite ; la police a fermé l’affaire après des témoignages indiquant qu’elle avait été emportée par le vent

Le bâtiment Anderson Hall de l'université publique du Kansas, à Manhattan, Kansas. Illustration. (Crédit : CC BY-SA 4.0/Wikimedia Commons)
Le bâtiment Anderson Hall de l'université publique du Kansas, à Manhattan, Kansas. Illustration. (Crédit : CC BY-SA 4.0/Wikimedia Commons)

Une souccah érigée sur le campus de l’université publique du Kansas a été abîmée par les conditions météorologiques, et non par des vandales comme cela avait été initialement annoncé.

La souccah avait été retrouvée détruite et ses murs enroulés sur une voiture pendant la nuit du 6 octobre. Il avait alors été pensé que la souccah avait été vandalisée, puisque ses morceaux avaient été retrouvés autour de la voiture de Glen Buickerood, un étudiant impliqué dans les initiatives en faveur de la diversité sur le campus, qui n’est pas juif.

Le Hillel du campus avait acheté la souccah.

Vendredi, le Wichita Eagle avait annoncé que la police de l’université avait déterminé que les dégâts de la souccah avaient été causés par la météo, notamment par des orages, de fortes pluies et des vents importants, et non par des vandales. D’autres voitures avaient été abîmées par l’orage.

The Kansas State University Police Department has concluded the investigation of damage to a Sukkah and vehicles and…

Posted by K-State Police Department on Friday, 13 October 2017

Des témoins ont dit à la police qu’ils avaient vu la souccah voler pendant l’orage, sans personne aux alentours, a précisé le journal.

« Nous considérons maintenant que l’affaire est close et nous avons déterminé qu’aucun crime n’a eu lieu », a indiqué le lieutenant Bradli Milington, responsable des relations avec la presse du département de police de l’université.

La souccah avait été reconstruite deux jours plus tard.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...