Rechercher

La start-up israélienne Viz.ai décroche 100 millions $ pour une technologie d’IA

La société a déclaré jeudi que le financement de série D sera utilisé pour étendre la plate-forme Viz afin de détecter et de trier de multiples maladies

Ricky Ben-David est journaliste au Times of Israël

Un scanner illustratif d'un cerveau montre un AVC ischémique et un AVC hémorragique. (Crédit: stockdevil; iStock par Getty Images)
Un scanner illustratif d'un cerveau montre un AVC ischémique et un AVC hémorragique. (Crédit: stockdevil; iStock par Getty Images)

La société de technologie médicale Viz.ai, développeur d’une plateforme de détection et de soins des AVC alimentée par l’Intelligence artificielle , a réalisé un nouvel investissement de 100 millions de dollars pour une valorisation de 1,2 milliard de dollars, ce qui en fait la plus récente licorne d’Israël (une société privée évaluée à plus de 1 milliard de dollars).

La société a déclaré jeudi que le financement de série D sera utilisé pour étendre la plate-forme Viz afin de détecter et de trier des maladies supplémentaires et d’élargir sa clientèle à l’échelle mondiale.

Le dernier cycle de Viz.ai a été mené par Tiger Global Management, une société d’investissement basée à New York spécialisée dans les logiciels et la technologie financière, et Insight Partners, une société de capital-risque et de capital-investissement également basée à New York. Tiger Global a investi dans des entreprises israéliennes telles que les sociétés de cybersécurité Snyk et SentinelOne ainsi que dans les sociétés de solution de gestion des paiements et du personnel Papaya Global et HoneyBook. Insight Partners est un investisseur étranger très actif dans les entreprises israéliennes, avec au moins 76 start-ups de portefeuille locales à son nom, dont la start-up de confidentialité PlainID, la start-up de technologie apicole Beewise et la start-up de technologie musicale JoyTunes.

Les investisseurs existants Google Ventures et Scale Ventures basé en Californie, entre autres, ont également rejoint le dernier cycle de Viz.ai.

Fondée en 2016, Viz.ai a développé une plateforme d’imagerie médicale qui s’appuie sur des algorithmes d’IA et des applications d’apprentissage automatique pour accélérer le diagnostic et la prise en charge de diverses maladies et les affections dans les hôpitaux et au travers du système de santé. L’objectif principal de la société était d’identifier les accidents vasculaires cérébraux par occlusion des gros vaisseaux (OVL) grâce à l’imagerie médicale et d’alerter les médecins des premiers signes afin que des soins rapides puissent être administrés. Les AVC OVL sont des blocages de la circulation intra-crânienne proximale antérieure et postérieure qui représentent environ 24 % à 46 % des AVC ischémiques aigus, des affections graves qui nécessitent des soins rapides pour prévenir des lésions cérébrales durables et une invalidité à long terme.

La société dispose d’un marquage CE et d’une classification De Novo de la FDA (attribuée aux nouveaux dispositifs médicaux avec des garanties raisonnables de sécurité et d’efficacité) pour sa plateforme de soins de l’AVC. Viz.ai a également développé un certain nombre d’autres technologies de détection, notamment pour les anévrismes cérébraux, le gonflement des vaisseaux sanguins dans le cerveau qui peuvent se rompre et entraîner la mort, et pour lesquels il a obtenu l’autorisation FDA 510(k), les embolies pulmonaires et les maladies aortiques. Elle attend l’autorisation de la FDA pour sa technologie de détection de l’hématome sous-dural, une accumulation de sang à la surface du cerveau.

La start-up israélienne Viz.ai a développé une technologie de détection alimentée par l’IA qui est appliquée aux analyses médicales pour identifier une multitude de symptômes et de maladies liées au cerveau. (Crédit : Viz.ai)

La start-up affirme que, dans l’ensemble, ses technologies aident à « soigner un patient toutes les 34 secondes » grâce à son travail avec les hôpitaux, les systèmes de santé et les entreprises des sciences de la vie aux États-Unis. Elle a également été nommée dans un certain nombre de listes de start-ups mondiales innovantes, notamment les 150 start-ups de santé numérique « les plus prometteuses » de CB Insights et les entreprises « les plus innovantes » de Fast Company en 2020.

La société, cofondée par David Golan et Chris Mansi, tous deux PDG, est basée à San Francisco et possède des bureaux à Tel Aviv et à Amsterdam et emploie environ 350 personnes dans le monde. Elle a levé 250 millions de dollars auprès de différents investisseurs.

« Viz.ai s’engage à aider les patients à obtenir un meilleur accès, plus rapide et plus équitable aux traitements vitaux », a déclaré Mansi, qui est également médecin de carrière. « Nous continuerons d’investir massivement dans des technologies et des services de pointe pour nous intégrer profondément dans le flux du travail clinique, ce qui nous permettra d’automatiser la détection des maladies, d’augmenter le taux de diagnostic et d’améliorer le flux de travail sur l’ensemble d’un système de santé en étoile. »

« Plus de patients reçoivent le bon traitement, ce qui se traduit par de meilleurs résultats pour les patients et une meilleure rentabilité pour le système de santé », a-t-il ajouté.

John Curtius, partenaire de Tiger Global, a déclaré que Viz.ai était une « société de soins de santé IA remarquable » aux États-Unis.

« Ils sont les premiers de leur catégorie en matière de coordination intelligente des soins, avec une base solide de preuves cliniques soutenant la valeur apportée aux prestataires de soins de santé et aux patients. Nous voyons d’énormes avantages à mesure que l’entreprise se développe pour aider les entreprises des sciences de la vie à accélérer les essais cliniques et à accélérer l’accès des patients à de nouveaux traitements », a déclaré Curtius.

L’équipe Viz.ai en Israël. (Crédit : Yeli Tutim)

Viz.ai est l’une des 450 entreprises israéliennes de santé numérique qui ont levé environ le même montant au premier trimestre 2021 que durant toute l’année 2020, devant ainsi clôturer l’année avec un financement record. Israël abrite environ 480 start-ups et entreprises dans le domaine de la santé numérique, un secteur qui a attiré un financement record en 2021 avec davantage d’investissements prévus en 2022.

C’est également l’une des principales sociétés israéliennes de technologie d’imagerie médicale, tout comme Zebra Medical (rachetée en 2021 par Nanox), Aidoc et DiA Imaging Analysis.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...