La Suède a échoué à protéger ses Juifs, selon son envoyé en Israël
Rechercher

La Suède a échoué à protéger ses Juifs, selon son envoyé en Israël

Magnus Hellgren a dit que Stockholm n'avait pas donné à la communauté juive la protection et un sentiment de sécurité appropriés

La police arrive après l'attentat contre une tentative d'incendire à Gothenburg, en Suède, le 9 décembre 2017. (Crédit : AFP / TT News Agency / Adam IHSE)
La police arrive après l'attentat contre une tentative d'incendire à Gothenburg, en Suède, le 9 décembre 2017. (Crédit : AFP / TT News Agency / Adam IHSE)

Les autorités suédoises ont échoué à protéger la communauté juive du pays, a déclaré l’ambassadeur scandinave en Israël suite à de récents incidents antisémites survenus à Malmo et à Gothenburg.

Magnus Hellgren a tenu ces propos dans une interview accordée au quotidien israélien Makor Rishon suite à une tentative d’incendie à la synagogue de Gothenburg et à des appels au meurtre contre les Juifs à Malmo. Ces deux événements sont survenus dans un contexte de protestations contre la reconnaissance par le président Donald Trump de Jérusalem en tant que capitale d’Israël, le 6 décembre.

Commentant les craintes de certains Juifs suédois qui redoutent d’être aperçus dans les rues en portant une kippa pour des raisons de sécurité, Hellgren a déclaré à Makor Rishon : « C’est la réalité pour la communauté juive et c’est un échec, ce n’est pas quelque chose qui devrait pouvoir arriver ». Il a également expliqué que « si un seul Juif doit ressentir cette peur alors nous avons échoué ».

Les agents de police qui ont entendu les appels au meurtre de Juifs au cours du rassemblement de Malmo auraient pu intervenir, mais les cris se sont faits entendre en arabe et « les agents n’ont simplement pas compris », a dit Hellgren.

Il a également ajouté que l’Etat suédois n’a pas donné aux communautés juives locales les ressources qu’elles demandaient pour assurer leur sécurité et il a dit qu’il fallait résoudre cette question.

Une manifestation antisémite à Malmo, en Suède, le 8 décembre 2017 (Capture d’écran : MEMRI)

Les critiques de la politique suédoise envers Israël ont affirmé que le pays légitimait les attaques contre les Juifs, avec pour exemple l’affirmation faite en 2015 par la ministre des Affaires étrangères, Margot Wallstrom, qui avait expliqué que les actions de l’Etat juif motivaient les attentats terroristes des djihadistes en France.

« Pour contrer la radicalisation, nous devons revenir à une situation au Moyen-Orient dans laquelle les Palestiniens puissent ne pas estimer qu’ils n’ont pas d’avenir : Nous devons soit accepter une situation désespérée soit recourir à la violence », avait commenté Wallstrom dans une interview télévisée alors qu’elle était interrogée sur le meurtre par des Islamistes de plus de 100 personnes à Paris au Bataclan, une salle de concert parisienne. La Suède est le seul pays européen qui reconnaît ce qu’il qualifie d’état de Palestine.

Hellgren a déclaré que la Suède n’avait pas une politique étrangère anti-israélienne.

Margot Wallström, la ministre suédoise des Affaires étrangères à Riga le 23 janvier 2015 (Crédit : AFP / ILMARS ZNOTINS)
En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...