Israël en guerre - Jour 229

Rechercher

L’ADL critique la comparaison entre l’inculpation de Trump et le nazisme

Donald Trump a été inculpé pour ses tentatives visant à inverser le résultat de l'élection de 2020, une 3e mise en accusation retentissante au pénal de l'ex-président-candidat

L'ancien président américain Donald Trump s'exprimant lors d'un événement de campagne au South Carolina Statehouse, à Columbia, le 28 janvier 2023. (Crédit : AP Photo/Alex Brandon/Dossier)
L'ancien président américain Donald Trump s'exprimant lors d'un événement de campagne au South Carolina Statehouse, à Columbia, le 28 janvier 2023. (Crédit : AP Photo/Alex Brandon/Dossier)

Le chef de l’Anti-Defamation League (ADL) a fustigé mardi la campagne de réélection de l’ancien président américain Donald Trump qui a comparé sa dernière inculpation aux persécutions de l’Allemagne nazie.

« Le caractère illégal des persécutions à l’encontre du président Trump et de ses partisans rappelle l’Allemagne nazie des années 1930, l’ex-Union soviétique et d’autres régimes autoritaires et dictatoriaux », a déclaré l’équipe de campagne de Trump dans un communiqué envoyé par courriel, après l’inculpation de Trump pour ses tentatives visant à renverser l’élection de 2020.

Jonathan Greenblatt, directeur général de l’ADL, a dénoncé cette comparaison, la qualifiant de « factuellement incorrecte, complètement inappropriée et carrément offensante ».

« Comme nous l’avons dit à maintes reprises, de telles comparaisons n’ont pas leur place en politique et sont honteuses », a déclaré M. Greenblatt sur X, la plateforme anciennement connue sous le nom de Twitter.

Donald Trump a été inculpé mardi pour ses tentatives visant à inverser le résultat de l’élection présidentielle de 2020, une troisième mise en accusation retentissante au pénal de l’ex-président qui ambitionne malgré tout de retourner à la Maison Blanche.

Il avait déjà été accusé d’antisémitisme par le passé, notamment pour ses attaques contre le philanthrope juif George Soros, une cible fréquente des théoriciens du complot antisémite.

Après avoir été inculpé l’année dernière pour des motifs différents, M. Trump a accusé Soros d’avoir influencé les accusations portées contre lui dans un courriel de collecte de fonds adressé à ses partisans, ce qui a déclenché un torrent de haine à l’encontre du philanthrope.

Inculpation

C’est un fait sans précédent pour un ancien chef d’Etat américain. Le milliardaire pourrait se voir obligé de comparaître devant un tribunal en pleine campagne électorale l’an prochain.

Le grand favori des primaires républicaines est inculpé de « complot à l’encontre de l’Etat américain », entrave à une procédure officielle et atteinte aux droits électoraux après une enquête supervisée par le procureur spécial Jack Smith.

L’acte d’accusation contre l’ancien président américain Donald Trump, qui a été inculpé par le ministère de la Justice pour ses efforts visant à renverser les résultats de l’élection présidentielle de 2020, est photographié à Washington, le 1er août 2023. (Crédit : AP Photo/Jon Elswick)

« Malgré sa défaite, le prévenu était déterminé à rester au pouvoir. Par conséquent, durant plus de deux mois après le scrutin du 3 novembre 2020, le prévenu a diffusé des mensonges selon lesquels il y avait eu des fraudes ayant modifié le résultat et qu’il avait en fait gagné », relève l’acte de mise en accusation.

« Ces allégations étaient fausses et le prévenu savait qu’elles étaient fausses », peut-on y lire. « Mais le prévenu les a répétées et les a largement diffusées malgré tout », selon le document, qui affirme que M. Trump a lancé « son projet criminel » quelques jours après le scrutin.

Discours enflammé

Il s’agit des accusations les plus sérieuses portées contre l’ex-chef de l’Etat, déjà poursuivi au pénal dans l’affaire de la gestion supposée négligente des documents confidentiels de la Maison Blanche et celle des paiements suspects à une ancienne actrice de films X.

Donald Trump avait annoncé le 18 juillet avoir reçu une lettre de Jack Smith l’informant qu’il était visé personnellement par l’enquête fédérale sur les tentatives d’inverser les résultats de la présidentielle de 2020, et notamment l’assaut contre le Capitole, le 6 janvier.

Le rassemblement pro-Trump au Capitole américain, à Washington, le 6 janvier 2021. (Crédit : Lloyd Wolf via JTA)

Ce jour-là, il avait tenu un discours enflammé devant ses partisans réunis non loin de la Maison Blanche, les appelant à se « battre comme des diables » contre les résultats de l’élection présidentielle que les élus devaient certifier.

Une foule avait ensuite envahi le Capitole, des scènes de violence et de chaos qui avaient choqué l’Amérique et le monde.

Mardi après-midi, peu avant l’annonce, Donald Trump avait affirmé sur sa plateforme Truth Social s’attendre à une inculpation imminente, en accusant le procureur spécial de vouloir entraver sa campagne pour 2024 et le traitant de « cinglé ».

« Pourquoi ne l’ont-ils pas fait il y a deux ans et demi ? Pourquoi ont-ils attendu si longtemps ? Parce qu’ils voulaient que ça arrive en plein dans ma campagne », a-t-il lancé.

Donald Trump, 77 ans, est devenu cette année le premier ex-président des Etats-Unis à être inculpé au pénal par la justice fédérale.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.